AccueilÉDITO

Vidéo : en Chine, la fin des bouchons grâce à ce bus qui enjambe les voitures

Publié le

par Thibault Prévost

Un prototype de bus surélevé, capable de transporter un millier de passagers sans gêner les voitures, pourrait fournir une solution au trafic pékinois.

À l'occasion de la 19e exposition internationale de la haute technologie de Pékin, qui se déroulait les 21 et 22 mai dans la capitale chinoise, les visiteurs ont pu découvrir le modèle réduit d'un prototype de bus qui pourrait révolutionner le transport public dans la mégalopole saturée. L'idée de départ est aussi simple qu'inédite : des bus surélevés, posés sur rails, sous lesquels les voitures passent sans souci.

Avec environ 8 mètres de large, 5 mètres de haut et 60 mètres de long, ces espèces de tramways titanesques pourraient ainsi transporter jusqu'à 1 400 passagers, et offrir une solution de désengorgement à la fois facile à mettre en place et plus économique que la création de nouvelles lignes de métro. Pour les voitures (de moins de 2,10 mètres de haut), circuler sous le bus reviendrait simplement à passer sous un tunnel, bien que la sensation de voir un tunnel se déplacer autour de soi lors d'un embouteillage doit être assez particulière.

Si l'idée peut paraître révolutionnaire, elle n'a cependant rien de nouveau : les premières esquisses du concept remontent à 1969 et deux architectes de Los Angeles, Lester Walker et Craig Hodgetts, qui voyaient alors dans le "Landliner" une solution pour fluidifier le trafic new-yorkais.

Le concept électrique de l'entreprise Transit Explore Bus, dans les cartons depuis 2010, serait capable de remplacer 40 bus et faire disparaître 2 500 tonnes d'émissions de carbone, selon l'ingénieur en chef du projet interviewé par l'agence Xinhua.

Chaque année, la Chine compte 20 millions de nouvelles voitures en circulation et, en 2015, le pays a dénombré 17 millions de cas de violence au volant. Autant de citoyens (97 % d'hommes) qui seraient bien mieux assis dans un bus.

À voir aussi sur konbini :