AccueilÉDITO

La lanceuse d’alerte Chelsea Manning officialise sa candidature au Sénat américain

Publié le

par Clothilde Bru

Un an à peine après sa sortie de prison, Chelsea Manning a annoncé sur Twitter qu’elle se présentait aux élections sénatoriales sous les couleurs démocrates.

Après Danica Roem en novembre dernier, Chelsea Manning pourrait bien être la deuxième personne transgenre à accéder à un poste électif aux États-Unis. La lanceuse d’alerte a en effet annoncé ce dimanche 14 janvier sur Twitter sa candidature aux élections sénatoriales dans l’État du Maryland, confirmant une information du Washington Post.

L’ancienne militaire a choisi un ton pour le moins alarmiste dans le clip vidéo qu’elle a publié sur les réseaux sociaux, et dans lequel elle annonce officiellement sa candidature :

"Nous vivons dans une époque troublée, une époque de craintes, de répression, de haine."

On peut y voir la trentenaire en tenue de combat, qui alerte l’opinion publique sur les dérives du système démocratique américain, alors que défilent des images des manifestations de Charlottesville ou du mur anti-immigration à la frontière mexicaine.

"We got this"

"Nous n’avons plus besoin d’eux. Nous pouvons faire mieux. Nous pouvons le faire." La campagne est ainsi officiellement lancée avec le hashtag #WeGotThis ("Nous pouvons le faire").

Chelsea Manning avait été condamnée en 2013 à 35 ans de prison pour avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels à WikiLeaks, dont des rapports internes de l’armée sur des incidents survenus en Irak et en Afghanistan ou sur des détenus envoyés dans la prison de Guantánamo sans procès.

L'ex-militaire est finalement sortie de prison en mai dernier, après avoir été incarcérée sept ans. Barack Obama avait commué sa peine jugée "disproportionnée". Durant cette période, Chelsea Manning a transitionné d’homme à femme, et du même coup est devenue une icône LGBTQ+ aux États-Unis.

Avant de devenir officiellement la première sénatrice transgenre, elle devra d’abord remporter la primaire démocrate le 26 juin prochain. Si Ben Cardin, le sénateur sortant qui occupe ce siège depuis 2007, choisit de se représenter, elle devra affronter un adversaire de taille. Aux dernières élections, il l’avait emporté avec 75 % des voix, comme le rappelle le New York Times.

À lire -> Chelsea Manning pose pour le New York Times un mois après sa libération

À voir aussi sur konbini :