AccueilÉDITO

Le cheerleading et le breakdance sont en bonne voie pour aller aux JO

Publié le

par Evan Glazman

Le Comité international olympique continue à proposer de nouvelles disciplines pour dynamiser l'image des JO : le cheerleading et le breakdance vont ainsi faire leur entrée dans la liste des disciplines des Jeux olympiques de la jeunesse. 

© Red Bull One

Avec leurs multiples ratés et scandales, les Jeux olympiques de Rio n’auront pas eu le succès de ceux de Londres. Si les audiences restent acceptables en France, elles ont été catastrophiques aux États-Unis, particulièrement chez les jeunes. Dans un effort pour inverser la tendance, le Comité olympique avait déjà annoncé en août l'arrivée de l'escalade, du skateboard, du baseball, du karaté et du surf aux JO de Tokyo en 2020. Alors que le breakdance va être introduit aux Jeux de la jeunesse prévus en 2018 à Buenos Aires en tant qu'épreuve de la danse sportive, on vient d'apprendre que le cheerleading était en bonne voie pour acquérir le statut de discipline olympique.

Le breakdance, considéré comme l'un des quatre piliers de la culture hip-hop, est pour le CIO "un sport unique qui incarne la musique et l’expression à travers les mouvements". Douze garçons et douze filles âgés de 16 à 18 ans devraient concourir lors de trois battles réparties sur deux jours.

En ce qui concerne le cheerleading, une discipline très prisée aux États-Unis qui consiste à exécuter une danse et des figures spectaculaires, des fonds viennent d’être débloqués pour favoriser son développement. C’est généralement une des étapes du processus avant d'intégrer un sport au programme des JO. Dans trois ans, le Comité olympique devrait donc voter pour décider de la mise en place d'une épreuve de cheerleading.

(via Giphy)

(via Giphy)

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :