(capture d’écran Twitter)

Alors que son maître répond à la justice, le chat de Julian Assange se balade en cravate

Tandis qu'il était interrogé dans l'ambassade d'Équateur à Londres par la justice suédoise, le fondateur de Wikileaks a laissé son chat apparaître en cravate à la fenêtre.

(capture d'écran Twitter)

(capture d'écran Twitter)

Le chat du fondateur de Wikileaks a plus la classe que vous. Mais sa vie n'est pas facile facile : son maître, Julian Assange, accusé de viol en Suède, est réfugié depuis 2012 dans l'ambassade d'Équateur à Londres. Quatre ans à tourner en rond dans une ambassade, le temps commence à se faire long, si bien que ses enfants lui ont offert ce petit chat.

Publicité

Depuis hier, lundi 14 novembre, Julian Assange est entendu par la justice suédoise, venue l'interroger au sein même de l'ambassade, après des mois de négociations. Pour la première fois, Julian Assange a ainsi l'occasion de donner sa version des faits. Mais, en marge de cet événement, un autre fait a retenu l'attention : au beau milieu de l'interrogatoire, les manifestants et journalistes postés devant sa fenêtre ont pu apercevoir Embassy Cat, le matou de Julian Assange, arborer fièrement une cravate rouge et un petit col.

Le chat n'en est pas à son coup premier d'essai médiatique, il est même devenu l'un des outils de communication préférés de son maître, toujours à la recherche de nouveaux canaux pour convaincre la blogosphère de son innocence et de la légitimité des combats de Wikileaks. Il lui a même créé un compte Twitter.

Publicité

L'audition de Julian Assange devrait durer plusieurs jours, on espère donc qu'Embassy Cat a d'autres cravates à nous montrer.

Par Théo Mercadier, publié le 15/11/2016

Pour vous :