AccueilÉDITO

Chaque voix gagnée à la primaire a coûté 30 euros à Copé

Publié le

par Théo Mercadier

En comparant le nombre de voix obtenues par les candidats à la primaire de la droite à leur budget de campagne, on découvre que certains ont dépensé des fortunes pour chaque bulletin. Et le maire de Meaux est largement en tête.

(© UMP Photos/Flickr/CC)

Ce fut une raclée qui lui aura coûté bien cher ! Avec ses 0,3 % de voix à la primaire de la droite et du centre, Jean-François Copé vient probablement d'exploser le record du pire rapport "frais de campagne/nombre de suffrages" jamais obtenu.

En effet : prenez les 390 000 euros dépensés pour la campagne de Jean-François Copé, divisez-les par ses 12 797 voix et vous obtenez un résultat hallucinant de... 30,47 euros par vote ! C'est très cher quand on sait que ce même calcul donne un bulletin à 0,7 euro pour François Fillon, soit 43 fois moins.

Nous devons cette information au Figaro, qui a épluché et analysé l'ensemble des comptes de campagne (qui sont des documents publics) des différents candidats à la primaire, et dévoile ainsi que la course à l'investiture républicaine n'a pas vraiment été un bon investissement pour tout le monde.

"On ne recule plus !"

Bruno Le Maire, par exemple, qui se targuait d'incarner "le renouveau" et comptait provoquer une véritable déferlante sur l'événement, n'a réalisé qu'un score très médiocre de 2,4 % des suffrages. La campagne lui a pourtant coûté 2,1 millions d'euros : une fortune partie en fumée ! Chaque bulletin de vote lui a donc coûté 20 euros.

On conclura quand même en rappelant que le slogan de Jean-François Copé était "On ne recule plus !". Comme l'a si bien dit Le Canard Enchaîné : il est vrai qu'à 0,3 % la marge de recul est assez limitée.

À voir aussi sur konbini :