AccueilÉDITO

Le chantier du métro de Bombay menace des milliers d’arbres

Publié le

par Jeanne Pouget

A Bombat, 5000 arbres pourraient disparaître (©Vidur Malhotra/Flickr)

Alors que la ville de Bombay en Inde se lance dans la construction de sa première ligne de métro souterraine, le nombre d’arbres décimés par ce chantier pharaonique vient d’être réévalué à la hausse. 5 000 arbres, en partie centenaires, sont menacés.

À Bombay, 5 000 arbres pourraient disparaître. (©Vidur Malhotra/Flickr)

Figuiers, tamariniers, cocotiers, manguiers… C’est plus d’une vingtaine de variétés d’arbres qui se retrouve menacée par l’immense chantier du métro souterrain de Bombay qui prévoit sa construction en surface et non directement sous terre. Selon les nouvelles estimations, rendues publiques par la Mumbai Metro Rail Corporation Limited (MMRCL), qui dirige le chantier, c’est dix fois plus d’arbres que prévu qui vont tout bonnement être engloutis par le projet. Ces arbres fruitiers, aux vertus parfois médicinales, ou même centenaires sont déjà en train d’être sciés par les ouvriers avant l’arrivée de la mousson rapporte Le Monde en reportage sur place. Alors que les artères principales commencent à être déforestées, la colère des riverains et des associations monte contre ce projet à 3,2 milliards d’euros qui n’est pas capable de prendre en considération l’environnement et la qualité de vie des habitants.

#RIPMumbaiTrees

Pour se faire entendre, les défenseurs de l’environnement ont ainsi lancé le hashtag #RIPMumbaiTrees ("Reposez en paix arbres de Bombay") et des happenings originaux pour éveiller les consciences à l’instar d’une cérémonie funéraire traditionnelle célébrant la dépouille d’un arbre. Des protestations pacifiques contre un abattage massif que les militants qualifient d’illégal. Et pourtant, la municipalité fait la sourde oreille selon un manifestant interrogé par le quotidien : "Nous avons demandé des explications au ministère de l’Environnement, on nous a répondu que le métro primait sur tout le reste". Les habitants du quartier de Churchgate qui subit de plein fouet cet abattage aveugle ont décidé quant à eux de saisir la justice. Ils fustigent un chantier mal pensé qui détruit l’environnement sans ménagement. Comme le rappelle Le Monde, les arbres n’occupent plus que 13 % de la superficie de Bombay, alors qu’il en faudrait au moins 33 % pour fournir suffisamment d’oxygène à ses 21 millions d’habitants. Un désastre urbain accentué par ce type de politique publique absurde et inconséquente.

À voir aussi sur konbini :