AccueilÉDITO

Cette prof de yoga décomplexe des milliers de femmes jugées grosses

Publié le

par Jeanne Pouget

"Je m'appelle Jessamyn. Je suis grosse. Je kiffe trop le yoga". Voici, en quelques mots cash, la bio de Jessamyn Stanley, professeure de yoga à Durham en Caroline du Nord. Un discours qui enthousiasme près de 200 000 followers sur Instagram. 

(©Jessamyn Stanley)

Si vous êtes déjà allé à un cours de yoga, vous acquiescerez sans peine sur le fait que s'y bousculent davantage des femmes et des hommes minces que des personnes dont la silhouette dépasse une taille 40. Or, si une discipline prône bien l'accueil inconditionnel des personnes quelles qu'elles soient, c'est bien le yoga.

Et pourtant, les complexes ont la vie dure, et aucun milieu n'échappe au jugement. Heureusement, Jessamyn Stanley, professeure de yoga vinyasa (une pratique plutôt dynamique) en a décidé autrement, comme elle l'explique au site RunwayRiot :

"En gros, je suis un ovni de la santé. Être une personne grosse en bonne santé sonne comme un oxymore pour la plupart des gens. Ils ne réalisent pas qu'un simple regard ne suffit pas à dire tout de la santé de quelqu'un. Clairement, la question n'est pas là... Il y a tellement de façons différentes d'entretenir sa santé — pourquoi nous conformons-nous à un seul type de corps sain ?"

Le poirier accessible à tous

Dans ses cours, Jessamyn utilise le yoga pour aborder le corps de façon positive et encourage ses élèves à se demander pendant leur pratique : "Comment je me sens ?", plutôt que "À quoi je ressemble ?". Un moyen de leur enseigner à être dans le ressenti plutôt que dans le jugement, ce qu'elle a elle-même vécu :

"[Quand j'ai commencé à pratiquer le yoga] j'ai réalisé à quel point les gens étaient désagréables — intentionnellement désagréables — les autres élèves, et en particulier les professeurs... [J'étais] invariablement la personne la plus grosse de la salle, et cela peut être pesant de se sentir dévisagée de la tête aux pieds et d'avoir l'impression que le prof te juge."

La jeune femme prouve à elle seule que le yoga est bel et bien accessible à tous et que les jugements, de quelque nature que ce soit, n'ont rien à faire sur les tapis. À regarder ses photos pleines d'optimisme, on espère que le message est passé.

Retrouvez Jessamyn Stanley sur son site officiel, ses comptes Facebook et Instagram, ainsi que sur sa chaîne YouTube.

À voir aussi sur konbini :