Cette mannequin veut nous faire changer de regard sur les personnes de petite taille

Sa confiance en elle-même et son charisme aident Dru Presta à affronter toutes les difficultés.

Le monde de la mode est en pleine mutation – et il était temps. Après des décennies à perpétuer les mêmes standards inatteignables de beauté (être jeune, grand·e et dangereusement maigre), il comprend enfin que la beauté est bien plus diverse que l’on voulait nous le laisser croire.

On voit ainsi des profils différents faire leur entrée sur les podiums et participer fièrement à la redéfinition du profil type des mannequins. Les plus grandes agences s’intéressent même désormais à des top models de toutes les tailles, sans genre prédéfini, voilées, avec des grains de beauté ou encore des jambes non épilées.

Publicité

Dru Presta fait partie de ces nouveaux mannequins qui défient les standards de beauté, particulièrement celui de la taille, puisqu’elle mesure à peine un peu plus d’un mètre.

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

Publicité

Atteinte d’achondroplasie (une forme de nanisme) depuis sa naissance, la jeune femme originaire du Nevada admet avoir été malmenée toute sa vie à cause de sa différence. Le rejet qu’elle a ressenti dans sa ville natale de Reno l’a poussée à aller s’installer à Los Angeles.

Alors qu’elle étudiait le marketing et le management dans la mode à l’Art Institute de Californie, elle s’est découvert une passion pour le mannequinat. Depuis, elle mène une carrière prometteuse. Prônant l’acceptation de soi, elle souhaite prouver au monde entier que la confiance en soi et une attitude positive sont fondamentales dans la vie. Dans une interview accordée à Barcroft TV, elle explique ainsi :

"J’ai décidé de me lancer dans ce secteur parce que personne ne devrait se sentir brimé comme je l’ai été dans ma ville d’origine.

Je veux que mes photos montrent que l’on peut être sexy quelle que soit notre taille. Que l’on mesure un mètre quatre-vingt-dix ou un mètre, on peut se sentir sexy, attirant et beau ou belle à sa façon. S’assumer pour ce que l’on est, c’est sexy."

Publicité

Dru Presta a déjà retenu l’attention de plusieurs médias, et il y a fort à parier qu’elle décrochera bientôt un gros contrat. Elle raconte que son rêve est de voir l’industrie de la mode accepter tout le monde sans distinction : "Je veux que tout le monde puisse défiler sur un podium, même en fauteuil roulant ou avec des béquilles", dit-elle.

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

Publicité

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

A post shared by Dru Presta (@g0lden.bebe) on

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Justina Bakutyte, publié le 20/11/2017

Pour vous :