AccueilÉDITO

Cette Canadienne devient la première femme à diriger la garde royale britannique

Publié le

par Matthew Kirby

Une grande première à Buckingham Palace.

Une militaire canadienne vient d’être nommée à la tête de la garde royale du palais de Buckingham (oui, oui, ceux avec les chapeaux poilus). C’est historique. La capitaine Megan Couto a tout juste 24 ans, mesure un petit mètre soixante et s’est engagée dans l’armée il y a quelques années, nous rapporte le Telegraph.

Elle endossera donc le rôle prestigieux de première femme capitaine de son unité, le deuxième bataillon d’infanterie légère canadien de la princesse Patricia (2PPCLI), aussi surnommé outre-Manche "The Patricia’s". Depuis 180 ans, la garde de la reine est réservée à la Household Division de l’armée britannique, composée en grande majorité d’hommes.

L’annonce de la nomination de Megan Couto s’inscrit dans une nouvelle politique de féminisation de l’armée britannique. En effet, si les femmes de l’armée britannique ont déjà été envoyées au front, elles étaient tenues éloignées des opérations de combat jusqu’en novembre 2016. Le secrétaire d’État à la Défense Michael Fallon expliquait ainsi, il y a un an :

"J’ai toujours voulu que les rôles dans nos forces armées soient déterminés par les capacités et non par le genre. Des femmes se sont distinguées de façon exemplaire lors des récents conflits, en travaillant dans différentes unités spécialisées et endossant des rôles cruciaux. En ouvrant les rôles de combat aux femmes, nous continuerons à nous baser sur ces réussites et à améliorer les capacités opérationnelles de nos forces armées."

Le gouvernement britannique souhaite ouvrir les postes de combat aux soldates progressivement, pendant une période de trois ans.

À lire -> Avec son chapeau aux couleurs de l’Europe, Elizabeth II a envoyé un message aux Britanniques

À voir aussi sur konbini :