AccueilÉDITO

El Khomri et Touraine se présentent aux législatives sous la bannière "majorité présidentielle"

Publié le

par Cyrielle Bedu

OKLM, les anciennes ministres du Travail et de la Santé semblent oublier qu’elles sont toujours membres du Parti socialiste.

Marisol Touraine et Myriam El Khomri : deux anciennes ministres socialistes du gouvernement de Manuel Valls (respectivement de la Santé et du Travail) qui se présentent aux élections législatives. Dans la 3e circonscription de l’Indre-et-Loire pour l’une et dans la 18e circonscription de Paris pour l’autre, toutes deux ont été investies par le Parti socialiste (PS). Pourtant, si on en croit leurs affiches de campagne, il semblerait qu’elles se revendiquent d’une "majorité présidentielle" – une façon de faire oublier le Parti Socialiste qui les a pourtant investies.

Sur l’affiche de Marisol Touraine par exemple, on observe qu’aucun logo du PS n’est apposé, mais que les couleurs et la typographie des affiches des candidats de la République en marche (LRM), le mouvement d’Emmanuel Macron, sont elles bien présentes. Pour qu’il n’y ait aucun doute quant à sa stratégie de communication, l’ancienne ministre de la Santé a fait inscrire ceci : "Candidate de la majorité présidentielle avec Emmanuel Macron."

Son de cloche à peine différent chez Myriam El Khomri qui, bien qu’elle ait fait mettre le logo du PS en tout petit en bas de son affiche, indique sans ciller, en gros et tout en haut : "Avec Emmanuel Macron, pour une majorité de progrès."

Le 10 mai, une procédure d’exclusion du PS avait pourtant été lancée à l’encontre de Manuel Valls, quand ce dernier avait voulu se présenter aux législatives sous la bannière LRM. Au final, ni LRM ni le PS ne l’ont investi – même si aucun de ces deux partis n’a mis de candidat en face de l’ancien Premier ministre… Manuel Valls s’est donc senti tout à fait légitime d’indiquer sur son affiche de campagne qu’il était le candidat de la "majorité présidentielle". Ce qui est totalement faux.

Mais alors, pourquoi Marisol Touraine et Myriam El Khomri ne font-elles pas aussi face à une procédure d’exclusion du PS pour avoir fait la même chose ? Parce que cela n’a pas lieu d’être selon l’équipe de campagne de Myriam El Khomri, jointe par L’Express : "La situation est très claire : Myriam El Khomri n’est pas la candidate d’En marche !, mais celle du Parti socialiste", déclare l’entourage de l’ancienne ministre du Travail. La candidate entend simplement apporter "un soutien exigeant" au gouvernement, dans une "démarche constructive", en "représentant les valeurs de gauche".

Cependant, sur les réseaux sociaux, les internautes ne semblent pas l’entendre de cette oreille…

À voir aussi sur konbini :