AccueilÉDITO

Ces barbiers afro sont de véritables stars sur Instagram

Publié le

par Manon Baeza

Très certainement les barbershops les plus cool de Londres.

Cette année marque le quinzième anniversaire de la célèbre comédie Barbershops, de Tim Story, qui se déroulait dans le milieu des coiffeurs-barbiers afro. Des boutiques qui sont considérées par leurs clients comme un sanctuaire, un centre social, un comedy club, et encore plus, nous rapporte le Guardian. Ce métier qui perdure semble attirer de plus en plus de beau monde. Du coup, rien de très surprenant lorsque l’on découvre que quelques barbiers sont autant suivis sur Instagram, tant ils font leur show à travers leurs vidéos. Leur secret ? S’occuper de nombreuses stars dans leur salon londonien.

C’est notamment le cas de Nikita Okyere, dont le compte Instagram regroupe plus de 65 000 followers et qui se définit comme étant "le styliste officiel de l’équipe de foot guinéenne". Franklyn Okwedy connaît lui aussi un tel succès qu’il a même ouvert un second magasin depuis. Enfin, il y a Mark Maciver, aka Slidercuts, qui compte plus de 50 000 followers et incarne à lui seul le phénomène de starification chez les barbiers : ses connaissances pointues et ses coups de ciseaux précis ont fait de lui une réelle star dans le milieu. Il faut d’ailleurs parfois attendre six semaines pour obtenir un rendez-vous chez lui. Dans ses clients, il compte notamment l’acteur Reggie Yates et le rappeur Tinie Tempah.

Un réel lieu de partage

Si ces barbershops connaissent un véritable essor, la gentrification actuelle de certains quartiers londoniens n’y est pas pour rien, tel que le souligne le magazine Huck :

"Les coiffeurs afro-britanniques forment aujourd’hui de réels centres culturels pour de nombreuses communautés, répondant aux besoins de plusieurs générations, continents et classes sociales. Dans une période de gentrification massive des zones urbaines, imaginez cette ambiance où les célébrités, adolescents et grands-parents, qui ne sont autres que la première génération des immigrants, sont tous unis à la quête d’une certaine solidarité."

Malgré la montée en puissance des "insta-barber", Mark Maciver affirme que les barbershops garderont cet aspect communautaire : "La culture des barbershops a déjà été faite. Quiconque vient ici s’adapte." Ajoutant que "le boxeur Anthony Joshua vient, et la première chose qu’il fait, c’est de dire bonjour à tout le monde. Et s’il y a une conversation au sein du salon, il participe".

Nikita Okyere

Franklyn Okwedy

Mark Maciver

À voir aussi sur konbini :