AccueilÉDITO

Ce distributeur de préservatifs vous dit non si vous avez trop bu

Publié le

par Olivia Cassano

Ce distributeur de préservatifs mesure votre taux d’alcoolémie et refuse de vous filer des capotes si vous êtes trop ivre. Mais ce n'est pas forcément une bonne idée.

Vous avez sûrement déjà pris des décisions discutables sous l’effet de l’alcool, et la plupart du temps, avouez-le, vous en avez eu honte. C’est normal, et rassurez-vous, un célibataire sur trois confie qu'il n'était pas sobre quand il a couché avec quelqu'un pour la première fois.

C’est là qu’intervient la machine mi-distributeur de préservatifs, mi-alcootest. Appelée "Johnny sois sage", elle fonctionne comme un alcootest normal, mais si vous dépassez la limite, elle ne vous file pas de capotes. Dur.

Condom machine has no chill, won't give you condoms if you're drunk

(© SWNS)

C'est une étude réalisée par le site de rencontres Match (à ne pas confondre avec match.com) qui est à l'origine de cette idée. Elle révèle que la plupart des rencontres implique quelques verres d’alcool, qui donnent du courage. En effet, les trois quarts des personnes interrogées avouent que l’alcool facilite ces rendez-vous galants.

Tout le monde sait que l’alcool favorise la sociabilité : un petit verre aide toujours lors d’un premier rendez-vous ou permet de gérer la phobie sociale en général. Mais contrairement à ce que Beyoncé veut nous faire croire, le sexe sous alcool n’est pas le meilleur.

Pas sûr que cette stratégie vous empêchera de coucher avec quelqu’un. C’est même une invention super risquée car elle augmente vos risques d'avoir un rapport sexuel non protégé. Mais l’idée derrière cette machine va peut-être vous faire réfléchir à deux fois avant de sauter sur votre nouveau partenaire.

Condom machine won't give condoms if you're drunk

(via GIPHY)

Parmi les 1 000 individus sexuellement actifs qui ont répondu à cette enquête, 42 % d’entre eux ont admis que leurs dernières expériences sexuelles étaient pimentées par l’alcool. 36 % d’entre eux expliquent qu’ils n'ont pas assez confiance en eux pour coucher avec quelqu’un pour la première fois sans boire une goutte de spiritueux... Non seulement, ce chiffre est déprimant, mais en plus il en dit long sur notre société connectée...

La psychologue, spécialisée dans les relations amoureuses, Madeleine Masson, a expliqué à Yahoo News comment l’alcool résout les problèmes de confiance en soi :

"Les sentiments de peur et d’anxiété résident souvent derrière le manque d’assurance que les gens expérimentent, qui est d’un point de vue psychologique une activation du système nerveux.

L’accélération de la respiration et des battements du cœur créent une forme d’excitation. Le réflexe consiste à calmer le système nerveux en consommant de l’alcool.

La solution est très simple : il faut transformer l’anxiété en excitation. Si on y réfléchit, l’excitation donne la même réaction physiologique que l’anxiété."

L’intention de ce distributeur de préservatifs/alcootest est noble, mais n’est-ce pas un peu dangereux de bloquer l’accès à la capote ? Selon les chiffres de l’application Glow, le préservatif est le moyen de contraception préféré des femmes. Cependant, si beaucoup vantent ses mérites, ils utilisent la méthode du retrait à la place... Ajoutez un ou deux Jägerbombs par-dessus et vous êtes certain de vous retrouver avec un désastre.

La plupart des hommes détestent déjà les préservatifs et certaines femmes n'osent pas en acheter, donc on devrait plutôt les distribuer à tout va au lieu d'en fournir sous certaines conditions. Pourquoi ne pas inventer une machine intelligente qui crache un préservatif quand vous passez devant ? Ça, c’est une idée qui aurait sa place sur Kickstarter.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

La protection avant tout !

La protection avant tout ! (via Tumblr)

À voir aussi sur konbini :