AccueilÉDITO

Catalogne : le président de la région souhaite suspendre le processus d’indépendance pendant deux mois

Publié le

par Cyrielle Bedu

Carles Puigdemont a fait part de cette décision dans une lettre adressée au chef du gouvernement espagnol ce lundi 16 octobre.

Nouvel épisode dans la saga politique catalane : après avoir déclaré l’indépendance de sa région le 10 octobre dernier, le président du parlement de Catalogne, Carles Puigdemont, a adressé une lettre au Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, ce lundi 16 octobre.

Alors qu’il avait jusqu’à ce lundi 10 heures pour acter ou non l’indépendance de sa région, le leader séparatiste a finalement décidé d’annoncer officiellement son souhait de "suspendre" le processus d’indépendance pendant une période de deux mois, et ce afin d’entamer un dialogue avec Madrid.

"Pendant les deux prochains mois, notre principal objectif est de vous amener à dialoguer", a ainsi écrit Carles Puigdemont à Mariano Rajoy.

Mais il y a peu de chances que Madrid accepte d’entamer une quelconque discussion qui pourrait mener à une indépendance de la Catalogne. Si Carles Puigdemont refuse de renoncer à l’indépendance de sa région, l’exécutif espagnol compte lui laisser un délai de trois jours – jusqu’au jeudi 19 octobre prochain – avant de suspendre l’autonomie de la Catalogne et de mettre la région sous tutelle, comme le prévoit l’article 155 de la Constitution, qui n’a à ce jour jamais été utilisé dans l’histoire du pays.

Le 1er octobre dernier, le référendum d’autodétermination catalan, considéré comme illégal par Madrid, avait vu le "oui" sortir largement gagnant avec 90,18 % des suffrages exprimés. Le taux de participation n’était cependant de 42,3 %.

À lire -> Des milliers de Catalans manifestent contre l’arrestation de leaders indépendantistes

À voir aussi sur konbini :