AccueilÉDITO

Cette carte du monde illustre les inégalités d'accès à Internet

Publié le

par Arthur Cios

Réalisée par l'université d'Oxford, cette carte illustre la répartition par pays des internautes dans le monde, où comment mettre en avant les inégalités d'accès à Internet. World Wide Web, vraiment ?

La carte réalisée par deux chercheurs de l'université d'Oxford (Crédits image : Ralph Straumann & Mark Graham)<br><em>Cliquez sur la carte pour la voir de plus près</em>

L'Afrique a peine plus grande que le Japon, l'Australie de la même taille que le Pays-Bas et une Russie huit fois plus petite que la Chine : vu à travers son nombres d'internautes, la carte du monde semble bien différente. C'est ce qu'ont cherché à montrer deux chercheurs britanniques, Ralph Straumann et Mark Graham, de l'Oxford Internet Institute, branche de la célèbre université anglaise se concentrant sur, comme vous l'avez compris, Internet.

La carte se lit sur deux plans : d'abord, la taille des pays. Chaque petit hexagone représente environ 470 000 internautes. Par exemple, l'Albanie est représentée par quatre hexagones, soit environ deux millions d'internautes, sur une population globale de 2,7 millions d'habitants. Si le pays ne dépasse pas le chiffre fatidique, il n'est pas représenté. S'ajoute ensuite le pourcentage d'internautes sur la population globale, qui en Albanie encore une fois, se situe donc entre 60 et 80%.

3,2 milliards d'individus ayant accès à Internet

On y découvre donc que l'Asie contient 1,24 milliard d'utilisateurs, ce qui représente environ 46% de la population connectée (3,2 milliards en 2015). De même, on trouve approximativement le même nombre d'internautes aux États-Unis qu'en Amérique latine / Caraïbes (297 millions contre 287). La Chine a quant à elle environ 600 millions d'habitants ayant accès à Internet, soit un peu moins de la moitié de sa population, mais quand même plus que la population connectée des États-Unis, de l'Inde et du Japon réunis. En France, on parle de 54,5 millions d'habitants connectés, soit 83%.

Voilà l'Europe en fonction de sa population ayant accès à Internet (Crédits image : Ralph Straumann & Mark Graham)

Cependant, les données datent de 2013 et ont très probablement changé depuis. Si l'on regarde les résultats que les chercheurs avaient partagé concernant l'année 2011, on constate une évolution, notamment sur le nombre de pays dépassant les 80% d'habitants ayant accès au web. À l'époque, les seuls pays concernés par ce ratio en dehors de l'Europe de l'Ouest et de l'Amérique du Nord était le Qatar et la Corée du Sud, auxquels s'ajoutent ici en 2013 le Japon, le Bahrein et les Émirats Arabes. Par ailleurs, la France n'excédait pas les 80% en 2011.

1,1 milliard d'Africains, moins de 200 millions de connectés

Le plus frappant ici est bien entendu les données concernant l'Afrique. Le continent qui abrite 1,1 milliard d'individus est de loin le moins équipé avec un taux global approchant les 18%, soit un peu moins de 200 millions d'africains (chiffres provenant d'autres statistiques datant de 2014). Si la proportion a nettement augmenté depuis 2011, principalement en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigéria, en Égypte et au Maroc, 29 des 47 pays subsahariens ont un pourcentage de population ayant accès à Internet qui n'atteint pas les 10%.

La carte de l'Afrique connectée (Crédits image : Ralph Straumann & Mark Graham)

C'est d'ailleurs dans ce contexte que Mark Zuckerberg a annoncé il y a plusieurs mois vouloir proposer des réseaux Internet à base de drones dans les pays en voie de développement, principalement en Afrique justement. Un projet sur le long terme plutôt récent – qui ne rentre donc pas ici dans les chiffres analysés – et qui touche pour l'instant neuf millions de personnes. Nous sommes encore loin d'un vrai World Wide Web.

Pour voir la carte de plus près, c'est par ici.

À voir aussi sur konbini :