Peur ou surprise : la carte de notre corps en fonction de nos émotions

Peur, tristesse ou surprise : comment les émotions affectent notre corps ? Pour répondre à cette question, des chercheurs finlandais ont publié une étude reprise par des chercheurs de l’Académie nationale des sciences aux États-Unis et relayée par The Verge. Les réactions physiologiques de 733 participants ont été étudiées, des Occidentaux (Suédois, Finlandais) mais pas seulement : on trouve aussi des Taïwanais.

Alors que des mots, des histoires ou des films leur étaient montrés, on leur a demandé de souligner quelle partie du corps, selon eux, était en train de voir son activité augmenter ou diminuer. Rouge pour les parties "intenses", jaune pour l'augmentation d'une sensation et bleu s'il n'y avait rien. La conclusion ?

Quel que soit le physique ou l'origine culturelle, l'étude estime que ressentons les émotions de la même manière. Si on est heureux, une activité "intense" pacourt notre corps. A l'inverse, la dépression ne nous fait plus rien ressentir.

Publicité

corps

Un "tableau" des émotions réalisée par l' l’Académie nationale des sciences aux États-Unis

Pour autant, les auteurs de l'étude concèdent que les résultats peuvent "refléter une association purement conceptuelle entre une connaissance sémantique des stérérotypes de notre langage du corps - comme les papillons dans l'estomac - et les sensations émotionnelles". Selon eux, il y aurait quand même une "universalité culturelle" de nos réponses physiques à des émotions.

Par Louis Lepron, publié le 31/12/2013

Copié

Pour vous :