AccueilÉDITO

Le cannabis serait beaucoup moins dangereux que l'alcool et le tabac

Publié le

par Fanny Hubert

Selon une étude américaine, le cannabis est la drogue la moins dangereuse, comparée à l'alcool qui s'avère 114 fois plus mortel.

Garretttaggs55 / Wikimedia commons

Après avoir appris que l'usage du cannabis au volant serait moins dangereux que la conduite sous alcool, une nouvelle étude américaine publiée dans le journal Scientific Reports affirme que la marijuana est la drogue la moins dangereuse. Sur les sept drogues testées, elle arrive en effet en dernière position. C'est l'alcool qui se classe en premier, suivi de l'héroïne, la cocaïne, le tabac, l'ecstasy et la méthamphétamine.

Le cannabis s'avère 114 fois moins mortel que l'alcool. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont comparé la dose létale de chaque drogue à la quantité moyenne consommée par les utilisateurs. La seule substance au risque de mortalité faible est la marijuana. Toutes les autres présentent des risques moyens ou élevés.

Une étude en contradiction avec les politiques répressives

L'étude vient contredire les politiques de nombreux pays européens qui veulent renforcer leur lutte contre le cannabis. Elle suggère même à ces États de modifier leurs priorités et de cibler plutôt l'industrie de l'alcool et du tabac :

Beaucoup de gouvernements en Europe favorisent des politiques plus restrictives par rapport aux drogues illicites que par rapport au tabac ou à l'alcool, parce qu'ils mettent en relation l'utilisation abusive de ces drogues et les problèmes qu'elles engendrent dans la société.

Les classements de drogues peuvent être utiles pour informer ceux qui font ces politiques des différences de risques entre drogues licites et illicites.

En revanche, les résultats de l'étude sont à nuancer. Elle ne veut pas dire que la consommation modérée d'alcool est plus dangereuse par exemple qu'une utilisation régulière d'héroïne. Elle se contente de comparer les risques mortels liés à ces substances qui, pour la majorité, restent bien entendu interdites.

À voir aussi sur konbini :