Ils n’ont pas vraiment attendu la légalisation pour s’éclater au Nevada, mais bon.

featuredImage

Trump est président, mais les Américains ont le cannabis pour se consoler

En même temps que les Américains votaient pour élire leur président, des États se prononçaient sur la légalisation du cannabis, dans une série de référendums locaux.

Ils n'ont pas vraiment attendu la légalisation pour s'éclater au Nevada, mais bon.

Ils n'ont pas vraiment attendu la légalisation pour s'éclater au Nevada, mais bon.

À l'heure qu'il est, le monde entier tremble encore du choc que représente l'élection de Donald Trump comme 45e président des États-Unis. Mais on a peut-être une petite consolation à se mettre sous la dent. Les Américains ne se prononçaient pas seulement sur la personne qui dirigera leur pays pendant cinq ans : certains États votaient aussi, dans une série de référendums, sur des sujets de société comme la légalisation du cannabis. Il faut noter que ces votes sont réalisés grâce à des bulletins indépendants de ceux qui permettent de voter en faveur de Donald Trump ou Hillary Clinton et les résultats des référendums n'ont donc pas été influencés par le scrutin présidentiel.

La Californie a ainsi adopté la légalisation de la marijuana à usage récréatif (comprenez "pour se défoncer"), un peu comme à Amsterdam. Loin d'être le premier État américain à voter cette mesure, elle emboîte le pas à l'Oregon, l'Alaska, l'État de Washington ou encore le Colorado. Dans ce dernier, l'expérience de légalisation a été une réussite franche. Depuis sa mise en place en 2014, la criminalité est en chute libre, le tourisme se porte comme un charme et les revenus des taxes augmentent constamment, à tel point que l'État devrait reverser une partie de ces revenus à ses citoyens !

Un Américain sur cinq peut désormais en fumer librement

Une expérience plus que réussie qui a probablement convaincu les Californiens de tenter l'aventure. Vu l'influence de la Californie, on peut par ailleurs s'attendre à ce que de nombreux États suivent son exemple et décident à leur tour de légaliser totalement le cannabis. Le Massachusetts et le Nevada ont déjà voté en faveur de cette mesure le 8 novembre.

Concrètement, les adultes de plus de 21 ans seront donc autorisés à se balader avec 28 grammes de beuh sur eux (1 once) et à cultiver jusqu'à six plants à la maison, loin des regards indiscrets. Près d'un américain sur cinq est concerné par les légalisations, de quoi faire passer la pilule après l'élection de Donald Trump.

En Floride, le référendum organisé a décidé d'autoriser le cannabis pour des fins médicales seulement. Cela représente néanmoins une avancée symbolique franche, dans la mesure où la Floride est le premier État du Sud (habituellement plus conservateurs) à adopter une telle disposition.

Par Théo Mercadier, publié le 09/11/2016

Copié