Une activiste canadienne poursuivie pour avoir donné de l’eau à des cochons

Poursuivie par le propriétaire des animaux, Anita Krajnc pourrait finir derrière les barreaux parce qu’elle a fait boire des cochons en route vers l'abattoir.

compassion_is_not_a_crime

© Elli Garlin/CC

Anita Krajnc, la fondatrice de Toronto Pig Save, une association canadienne luttant pour la protection des droits des cochons, risque d'être condamnée à six mois de prison et à une amende de 5 000 dollars canadiens (3 400 euros) pour avoir voulu aider de pauvres bêtes assoiffées.

Publicité

Les faits qui lui sont reprochés remontent à juin 2015. Alors qu'elle donnait à boire à des cochons en route vers un abattoir, la militante a eu une altercation avec le chauffeur du camion transportant les animaux. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, l'échange houleux avait été filmé.

Depuis la fin du mois d'août, elle est poursuivie pour "méfait criminel". Eric Van Boekel, le propriétaire des bêtes que l’on voit appeler la police dans la vidéo, explique qu’il a porté plainte de peur que l’eau donnée aux animaux ait été contaminée, ce qui aurait fait baisser la valeur des 190 cochons qu’ils transportaient ce jour-là  (45 000 dollars canadiens, soit environ 30 000 euros).

Publicité

L’activiste pour les droits des animaux a plaidé non coupable aux charges d'intention de nuire, et continue à donner de l’eau aux cochons acheminés vers le même abattoir, au niveau du feu rouge qui lui avait permis d'accéder au camion d'Eric Van Boekel.

Anita Krajnc a déclaré au Washington Post :

"J’ai fait ce que j’ai fait en suivant la règle d’or qui dit de traiter les autres comme on aimerait être traité soi-même. Si quelqu’un a soif, il faut lui donner de l’eau."

Publicité

Son avocat a plaidé qu’elle n’avait pas enfreint la loi en agissant pour le bien de tous. Le reste de son équipe compte montrer les conditions de vie des animaux dans les fermes industrielles, les transports et les abattoirs.

Un soutien international

Des défenseurs des droits des animaux du monde entier soutiennent Anita Krajnc. Des manifestations pacifiques ont été organisées devant le tribunal de Burlington (Ontario), où se tient le procès, et le hashtag #StandWithAnita a été lancé sur Twitter. Une pétition a également réuni près de 260 000 signatures de personnes révoltées par cette affaire, qui fait beaucoup parler de la condition animale dans les fermes canadiennes.

La législation sur le transport des cochons au Canada est la plus laxiste des pays développés. Les bêtes peuvent voyager jusqu’à 36 heures sans eau, contre 28 heures aux États-Unis. En Europe, c'est le trajet des jeunes veaux qui a récemment fait scandale. Des millions d’animaux meurent chaque année dans les transports qui les amènent aux abattoirs.

Publicité

En attendant que la situation évolue, Anita Krajnc devrait être fixée sur son sort en novembre.

"Ne jamais arrêter d'essayer. Ne jamais arrêter de croire. Ne jamais abandonner. Notre jour viendra."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Alexandra Phanor-Faury, publié le 15/09/2016

Copié

Pour vous :