AccueilÉDITO

L'Angleterre interdit une campagne Gucci à cause d'une mannequin "maladivement mince"

Publié le

par Naomi Clément

Une organisation anglaise en charge de contrôler les publicités diffusées dans les médias vient de sanctionner la maison italienne.

La mannequin Avery Blanchard dans la campagne Cruise 2016 de Gucci, jugée trop mince © ASA

Le 15 décembre dernier, le site du Times dévoile la nouvelle campagne vidéo de Gucci qui présentait sa collection Cruise 2016. Réalisée par Glen Luchford, ce clip nous entraîne au cœur d'une villa florentine, où de jeunes mannequins s'adonnent à une dance party joyeuse et colorée.

Comme le rapporte aujourd'hui Mashable, l'organisme Advertising Standards Authority (ASA), en charge de contrôler les publicités diffusées dans les médias au Royaume-Uni, vient d'interdire des images tirées de cette vidéo. En cause ? L'apparition de la mannequin Avery Blanchard, 17 ans, jugée bien trop mince par l'organisme.

Dans un rapport publié le mercredi 6 avril sur son site, l'ASA expliquait en effet :

"Des images figées qui apparaissaient à la fin d'une vidéo de la marque de mode Guccio Gucci SpA, vues sur www.thetimes.co.uk le 15 décembre 2015, présentaient des mannequins en train de danser sur une bande-son. La dernière partie de la publicité présentait plusieurs photos des mannequins, photographiés un à un. L'image (a) présentait une femme adossée à un mur, vêtue d'une longue robe qui couvrait son corps depuis le bas du cou jusqu'à mi-mollet, en incluant les bras. L'image (b) présentait une autre mannequin assise sur un canapé. Elle portait une veste à col montant et une jupe qui lui couvrait les jambes jusqu'au milieu des cuisses.

Le plaignant, qui trouvait que ces mannequins étaient maladivement minces, se demandait ainsi si la publication ne serait pas irresponsable."

À gauche, Avery Blanchard sur l'image (a) décrite par l'ASA ; à droite, l'image (b). (© ASA/Gucci)

Un problème de "subjectivité" selon Gucci

Face à ces accusations, la maison italienne avait rétorqué qu'il s'agissait là d'une question de "subjectivité" : "Guccio Gucci SpA a dit que les publicités faisaient partie d'une vidéo qui illustrait une soirée dansante destinée à des lecteurs plus âgés, expliquaient les représentants de la maison italienne, comme rapporté par la ASA dans son rapport. Ils ont noté que le Time, dans lequel la publicité est apparue, ciblait un lectorat mature et adulte. En ce qui concerne le fait que la mannequin ait l'air maladivement mince ou non, ils ont dit qu'il s'agissait, dans une certaine mesure, d'un problème de subjectivité."

Malgré cette (maigre) défense, l'ASA vient de trancher :

"Nous avons considéré que le mannequin adossé au mur semble maladivement mince sur l'image, et c'est pourquoi nous avons conclu que la publicité était irresponsable. 

La publicité ne doit pas apparaître à nouveau telle quelle. Nous avons demandé à Guccio Gucci SpA de s'assurer que les images divulguées dans leurs publicités soient préparées de façon responsable."

Une des vidéos illustrant la campagne Cruise 2016 de Gucci, dans laquelle apparaît brièvement Avery Blanchard.

À voir aussi sur konbini :