featuredImage

Heureux comme un gosse à Noël, Elon Musk présente le camion 100 % électrique de Tesla

Après les voitures électriques, Tesla voit les choses en grand.

Elon devant ses ouailles. (© Page Facebook d’Elon Musk)

Il faut être un peu fou, mégalo et croire aux dimensions parallèles, il faut donc s’appeler Elon Musk pour annoncer sa prochaine keynote sur Twitter en ces termes : "Votre esprit va jaillir hors de votre crâne et se projeter dans une autre dimension. J’ai juste besoin de mon portal gun." [ndlr : le portal gun est un joujou imaginaire qui permet d’ouvrir des portes vers d’autres mondes.]

Il faut aussi avoir beaucoup d’imagination, comme Elon Musk, pour continuer sans frémir : "Il peut se transformer en robot, combattre les extraterrestres et fabriquer un café latte d’enfer." Mais de quoi parle-t-il ? D’une soucoupe volante ? D’un drone anticipateur ? La réponse est beaucoup plus terre à terre : l’entrepreneur est juste en train de faire du teasing pour annoncer le dernier gros bébé de Tesla, un camion électrique.

16 octobre, Hawthorne, Californie. Voici donc le Tesla Semi dont la présentation aura été repoussée à deux reprises. Imposant, impressionnant, presque inquiétant. Et voici le pedigree chiffré de ce monstre électrique : 800 kilomètres d’autonomie sur autoroute, accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en cinq secondes, vingt secondes de plus s’il contient sa charge maximale qui s’élève à 36 tonnes. Une demi-heure de recharge sur des stations attitrées, les "Megachargers", suffira à lui fournir 650 kilomètres d’autonomie.

© Tesla

Dans la tête du monstre, le chauffeur est assis en position centrale. S’il veut se lever, il peut, sa tête ne touchera normalement pas le plafond. Deux écrans tactiles lui permettent de manœuvrer, ce sont les mêmes que ceux de la voiture Model 3. Le pilotage n’est pas autonome : seuls le freinage et le maintien sur la voie le seront. Les camionneurs déploreront peut-être le fait qu’il n’y ait pas d’espace de couchage. Il y a une explication : ce premier modèle du Tesla Semi est pensé pour les courtes et moyennes distances.

La cabine. (© Tesla)

Le prix n’a pas encore été annoncé. Selon Elon Musk, le Tesla Semi coûtera tout de même 20 % moins cher qu’un camion traditionnel. Début de production en 2019. Si tout se passe bien. Puisque chez Tesla, on connaît le retard.

Par Pierre Schneidermann, publié le 17/11/2017

Copié