AccueilÉDITO

"Ça se voit un petit peu" : Macron à une sinistrée d’Irma qui se définit comme "une chieuse"

Publié le

par Astrid Van Laer

Ce mardi 12 septembre, Emmanuel Macron était en déplacement à Saint-Martin, après le passage de l’ouragan Irma. Le chef de l’État a offert une réponse un peu cavalière lorsque, confronté à une habitante désespérée qui lui demandait de revenir sur le terrain rapidement, cette dernière lui a assuré qu’elle veillerait au grain parce qu’elle est "une chieuse".

Mardi 12 septembre, lors du déplacement du président de la République dans les Antilles françaises, et notamment à Saint-Martin, une habitante victime de l’ouragan Irma prénommée Lila a pris à partie le chef de l’État. Refusant de l’appeler "Monsieur le Président", la jeune femme s’est fait le porte-voix de nombreux habitants se trouvant dans une situation dramatique :

"Pour moi, de l’extérieur, et je suis peut-être pas la seule, vous êtes sur une tour d’ivoire, et vous descendez de temps en temps. J’avais besoin de vous le dire entre quatre yeux, sincèrement. Parce que je ne mens pas. Et c’est pour ça que je veux que vous reveniez dans un an."

Après avoir entendu Emmanuel Macron affirmer qu'il retournerait sur les lieux dans six mois, l’habitante ajoute qu’elle y compte bien :

"Et je serai là. Mais croyez-moi, Monsieur Macron, dans six mois, si c’est construit, je vais vous appeler 'Monsieur le Président'. Aujourd’hui, non. Aujourd’hui, c’est pour moi, 'Monsieur Macron'."

Lorsque ce dernier promet une nouvelle fois qu’il reviendra, elle l’avertit : "Vous avez tout intérêt parce que je suis une chieuse." Et c’est une réponse assez cavalière qui est tombée :"Est-ce que je puis me permettre de vous dire que ça se voit un peu ?" Ce à quoi il s’est empressé d’ajouter, quelques secondes plus tard, avec sa main sur son épaule : "Mais je ne vous demande pas de changer pour autant."

À voir -> Vidéo : une militante sourde dénonce le manque d’infos sur Irma pour les malentendants

À voir aussi sur konbini :