Les sérums contre la gueule de bois sont un vrai business aux États-Unis

Oui, des produits miracles sont bien capables de vous sauver des gueules de bois insoutenables avec nausées et maux de crâne. Des solutions qui rapportent gros aux entreprises qui les vendent.

amyschumer-752x501_hu1elf

© Comedy Central

La gueule de bois n'est pas qu'un business pour les fast-foods récupérant les buveurs lors des lendemains de cuite. Jason Burke a fait de ce fléau son gagne-pain, depuis maintenant 4 ans, avec le projet Hangover Heaven (le "Paradis de la gueule de bois", en français), à Las Vegas.

Publicité

Ancien anesthésiste, il a découvert dans son travail qu'après une péridurale les patients souffraient des mêmes symptômes que ceux de la gueule de bois. Il a donc eu l'idée d'adapter le traitement contre ces symptômes pour les fêtards aux lendemains difficiles.

Le produit miracle, injecté par voie intraveineuse, est un mélange de vitamines (C, B12, B1, B3, B6 et B5) et de glutathion (un antioxydant). Une fois dans l'organisme, le produit réhydrate et donne de l'énergie au patient, effaçant les maux de tête et les nausées, en un peu plus de 30 minutes. Les spécialistes (infirmiers, praticiens ou docteurs) qui injectent ce booster pour lendemains difficiles ont traité 11 000 personnes en 2015 dans la ville de Las Vegas, d'après ce que Jason Burke a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNBC.

Une concurrence acharnée

Même si sur le site de Jason Burke on peut lire que "Hangover Heaven est la première et unique clinique médicale dédiée à soigner les gueules de bois", l'idée a été reprise par d'autres, notamment à Miami et à New York avec le Hangover Club. Si vous vivez dans la Grosse Pomme, cette entreprise propose des rendez-vous à la maison, dans les 45 minutes après votre appel, dans le Queens, à Manhattan ou à Brooklyn.

Publicité

Hangover Club aussi assure utiliser des "infirmières agréées", afin d'injecter l'un de ses trois "NutriDips" pour se remettre des gueules de bois. À Austin (Texas), on retrouve le Rolling Revival Bus, à Miami, Vitasquad mais aussi Revivme (présent également à Toronto au Canada, Las Vegas, Los Angeles et New York). Toutes ces boîtes proposent, entre autres, des traitements contre la gueule de bois et affirment avoir recours à des médecins ou des infirmières certifiés.

Publicité

Mais Hangover Heaven a d'ores et déjà préparé une réponse à ses concurrents en publiant un tableau comparatif de ses prestations et de celles de ses compétiteurs sur son site (mais sans les citer). Bon, d'après eux, les autres ne fournissent presque aucun suivi médical et n'ont pas le même taux de réussite. À voir.

Ce qui pourrait différencier les traitements en revanche, c'est certainement leur prix. Les packs du Hangover Club vont de 199 à 249 dollars (de 178 à 223 euros) selon la puissance du liquide injecté, ceux de Hangover Heaven de 159 à 259 dollars (de 142 à 232 euros). Pour sa part, le Rolling Revival Bus propose des solutions allant des shots de vitamine B12 à 20 dollars (18 euros) au pack complet contre la gueule de bois à 139 dollars (124 euros). Dans tous les cas, il faudra compter une centaine de dollars pour un traitement efficace.

Publicité

Se déplacer en bus, rester à domicile ou acheter des packs : tout est possible. Hangover Heaven a même commencé à vendre certains de ses produits sur Amazon, notamment des cachets à prendre avant une soirée, pour éviter la gueule de bois du lendemain (et de claquer 232 euros pour une intraveineuse). Le business est juteux : Jason Burke a affirmé à CNBC que son affaire grossissait de 30 à 40 % par an depuis sa création. Il est alors logique que des entreprises proposant ce type de traitement se multiplient.

capture_d_cran_2016-09-15_16_20_

Les prix des prestations du Hangover Club. (© Capture d'écran du site de The Hangover Club)

Pour l'instant, aucune critique de la profession médicale n'a éclaboussé ces injections, mais le problème de la prévention des conduites à risques demeure. CNBC souligne ainsi que les casinos de Las Vegas ont finalement accepté les services de Hangover Heaven parce qu'un "touriste avec une gueule de bois est moins partant pour parier". Hors retourner parier à Las Vegas, c'est retourner s'enfermer dans un casino où l'alcool coule à flots, et courir le risque de se taper une nouvelle gueule de bois.

Certains critiquent donc ces techniques d'injection de vitamines qui autorisent, d'une certaine façon, à boire au-delà du raisonnable puisqu'il n'y aura (presque) pas de conséquences. "Il vaut mieux parfois vraiment ressentir la douleur, qui est un bon rappel des méfaits d'une trop grande consommation d'alcool", explique le docteur Robert Glatter, médecin à New York, dans un article sur les dérives de ce genre de remèdes, publié sur le site de Forbes.

Une formule qui s'exporte

Dans son émission Dr. Drew, sur la chaîne de télé HLN, le médecin et présentateur vedette Drew Pinsky avait eu l'occasion d'appeler Jason Burke au lancement de son entreprise, en 2012, pour lui poser une question qui fâche : "Comment pouvez-vous avoir des gens arrivant avec des problèmes médicaux dus aux méfaits de l'alcool, et ne pas avoir au moins un questionnaire pour les interroger sur le sujet ?"

Certains affirment faire de la prévention en même temps qu'ils "soignent" les patients, mais sur le compte Twitter de Hangover Heaven, on a plutôt l'impression que les clients sont poussés à boire. Les messages postés s'amusent des pires histoires des internautes sur leurs gueules de bois, et encouragent à dédramatiser la cuite.

"Vous avez soif ?"

Peu importe, le phénomène a aujourd'hui dépassé les frontières américaines. En décembre 2015, une première clinique pour gueule de bois ouvrait à Sydney (Australie) et Hangover Heaven ne se ferme pas à l'idée d'ouvrir d'autres branches à l'étranger, comme au Royaume-Uni.

Par Salomé Vincendon, publié le 16/09/2016

Copié

Pour vous :