Les dessins amers de Joann Sfar sur "l'absurdité" des attentats à Bruxelles

Le dessinateur Joann Sfar a publié trois dessins, mardi matin, après la série d'attentats qui a fait au moins 21 morts à Bruxelles.

"Mon cœur est à Bruxelles." Dans une série de dessins publiés sur Instagram, Joann Sfar commente les attentats qui ont frappé la capitale belge, mardi 22 mars, faisant au moins 21 morts, selon un bilan provisoire. Le dessinateur, qui avait pris la plume régulièrement au moment des attentats du 13 Novembre, livre à nouveau un beau témoignage devant "l'absurdité" des attentats et leur violence aveugle.

Joann Sfar s'empare des personnages les plus célèbres de la BD belge pour commenter l'actualité. Dans ce dessin teinté de mélancolie, l'artiste présente Tintin et le capitaine Haddock, période On a marché sur la Lune, désarmés face à la tuerie. "Moi aussi, capitaine, j'ai parfois envie de déménager sur la Lune", affirme le journaliste à son comparse.

Publicité

"Pisser tranquille, c'est trop demander ?"

Un autre dessin, plus sanglant, fait lui référence à un autre artiste belge, le chanteur Arno et sa chanson Putain Putain. Joann Sfar se souvient de ces paroles : "Putain putain, nous sommes quand même des Européens."


Plus drôle, sur ce troisième dessin, c'est le petit personnage du Manneken-Pis, emblématique de Bruxelles, qui s'indigne : "Pisser tranquille, c'est trop demander ?"

Publicité

Pour l'heure, ces attentats qui ont touché l'aéroport et le métro de Bruxelles n'ont pas été revendiqués. Ils interviennent quatre jours après la capture à Bruxelles de Salah Abdeslam, un des auteurs des attentats du 13 Novembre. La justice belge avait alors prévenu que "le puzzle" terroriste restait encore à recomposer.

Par Ariane Nicolas, publié le 22/03/2016

Pour vous :