AccueilÉDITO

Broccoli, le premier magazine sur le cannabis géré par des femmes

Publié le

par Kimberly B. Johnson

Un segment arty et ouvert dans le monde du cannabis.

Le business du cannabis a connu de nombreux bonds ces dernières années. Des États continuent à décriminaliser son usage, et la mode n’est pas en reste. Par ailleurs, la sous-représentation des femmes et des minorités est en train d'évoluer, notamment grâce à Broccoli, un magazine sur le cannabis qui s’adresse aux femmes et aux amateurs de belles choses.

A post shared by Broccoli (@broccoli_mag) on

A post shared by Broccoli (@broccoli_mag) on

Comme tout ce qui est branché, ce magazine vient de Portland : il est dirigé par Anja Charbonneau, précédemment directrice de Kinfolk, connu pour sa vision chic, minimaliste et efficace. Broccoli souhaite se brancher exactement sur les mêmes vibes.

Il s’agit pour ce magazine de s’intéresser au cannabis, "par le prisme de l’art, de la mode et de la culture", comme l’a expliqué Anja Charbonneau à WW. Elle a ajouté : "On a souhaité développer ce magazine pour les femmes qui aiment le cannabis. Il semble que ce soit le temps."

Le premier numéro du magazine proposera une interview avec Sundae School et des stylistes coréens ainsi que des sujets sur le monde féminin du cannabis à Portland. On y retrouvera des conseils sur des lieux à visiter et les variétés de cannabis les plus adaptées selon ses goûts et ses envies.

A post shared by Broccoli (@broccoli_mag) on

Charbonneau souhaite que l’esthétique du magazine et ses points d’intérêts évoluent : "C’est peut-être plus expérimental que Kinfolk Magazine. On se limite pour le premier numéro avant d’expérimenter un peu plus. Le cannabis, c’est un sujet tellement riche qu’on a beaucoup d’espace encore pour aller plus dans les dimensions ésotériques et psychés."

Broccoli sera dispo dans les dispensaires de weed de Portland uniquement. Mais, pour vous consoler, vous pouvez suivre la page Instagram et le site afin de vous tenir au courant.

A post shared by Broccoli (@broccoli_mag) on

A post shared by Broccoli (@broccoli_mag) on

À voir aussi sur konbini :