AccueilÉDITO

Une députée travailliste tuée par balles au Royaume-Uni

Publié le

par Ariane Nicolas

Jo Cox a été abattue dans sa circonscription du Nord de l'Angleterre, à une semaine du référendum sur le Brexit. 

La députée travailliste Jo Cox a été tuée par balles, jeudi 16 juin. Les médias britanniques ont annoncé sa mort en fin d'après-midi, quelques heures après que l'élue a reçu trois balles dans le corps, ainsi que plusieurs coups de couteau. Jo Cox avait 41 ans.

La députée britannique sortait d'une réunion hebdomadaire avec ses électeurs quand elle a été attaquée par un homme à Birstall, une ville de sa circonscription, située dans le Nord de l'Angleterre. L'assaillant, âgé de 52 ans, a été arrêté peu après.

Le meurtrier aurait crié "Britain first !"

Jo Cox était membre du Parti travailliste (Labour Party), qui défend le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Si la thèse d'un assassinat pour des motifs politiques reste à confirmer, des témoins affirment que le meurtrier a crié "Britain first" ("La Grande-Bretagne d'abord"), au moment d'accomplir son geste. Un référendum sur le "Brexit", la sortie de l'Union européenne, se tiendra outre-Manche le 23 juin.

Dès l'annonce de l'agression, les militants proeuropéens ont suspendu leur campagne. Le député Jeremy Corbyn, leader du Parti travailliste, a tweeté des messages d'effroi et de compassion lorsque la mort de Jo Cox a été officialisée.


Traduction : "Tout le Parti travailliste, comme tout le pays d'ailleurs, est choqué et attristé par le meurtre horrible de Jo Cox."

L'époux de la députée avait, lui, tweeté une image de sa femme, souriante, près d'un bateau. C'est ce visage pacifique et ouvert que des milliers de personnes retiendront d'elle, loin de l'horreur et de la violence.

Traduction : "Le décès de Jo Cox est une tragédie. C'était une députée engagée et à l'écoute. Mes pensées vont à son mari Brendan et à ses deux jeunes enfants."

À voir aussi sur konbini :