Rihanna à Londres lors de la première de Valérian et la Cité des mille planètes. (© Samir Hussein/ WireImage via Getty Images)

Breaking news : les seins sont de retour

C’est le tabloïd américain New York Post qui le dit : les seins sont de retour. Une annonce qui fait rire le Web à gorge déployée.

Rihanna à Londres lors de la première de Valérian et la Cité des mille planètes. (© Samir Hussein/ WireImage via Getty Images)

Dans un article daté du 1er août, le New York Post déclare que les seins reviennent à la mode, et pas qu’un peu. Un titre gonflé, mais le journal a des arguments de poids. Le climax de cette tendance de fond ? Rihanna, toute poitrine dehors dans sa robe rouge échancrée à la première londonienne de Valérian, concurrençant sa voisine Cara Delevingne, seins nus sous son costume. Avant cela, Susan Sarandon (70 printemps) avait ébloui son monde au Festival de Cannes en montrant son décolleté plongeant, faisant de l’ombre à beaucoup de millennials. Sur les réseaux sociaux, c’est la mannequin Emily Ratajkowski qui fait grimper son nombre de followers en même temps que la température à chaque photo de boobs postée.

Publicité

Le New York Post avance aussi des chiffres pour étayer son propos. La marque de lingerie Ann Summers aurait ainsi récemment vu ses ventes de push-up augmenter de 27 %.

À quels seins se vouer ?

Le journal explique (#bonnenouvelle) que ce n’est pas la taille du sein qui compte, mais bien le fait de montrer son buste et de l’assumer. D’ailleurs entre les crop tops, les brassières et la mode des dessous portés dessus, beaucoup de it girls ne portent plus de soutien-gorge. C’est le cas de top-modèles comme Kendall Jenner et Bella Hadid, qui paradent en soirée le sein libre, sans aucune armature. Dans le même esprit, au Festival de Glastonbury, les filles se promenaient carrément topless, optant pour la tendance "glitterboobs" consistant à décorer ses tétons de paillettes.

Publicité

Après l’hégémonie des fesses (lancée par les clips de hip-hop et J-Lo) et les années de mannequinat très skinny (avant l’arrivée des tops plus size), le sein avait pris un peu de plomb dans l’aile. Mais le sein militant des Femen ainsi que celui triomphant des défilés Victoria’s Secret et du clan Kardashian ont changé la donne.

Ce qui n’empêche pas le Web de rire à gorge déployée. Les twittos prennent ainsi à partie le New York Post en se demandant ironiquement où les seins avaient bien pu passer pendant toutes ces années… Notre commentaire préféré ? "Je vais demander à ma mère si elle n’a pas quelques vieux seins des années 1980 que je puisse porter."

Publicité

"Je vais sortir mes seins du tiroir où je les avais cachés durant toutes ces années. 'Loué soit le New York Post, vais-je leur murmurer, vous êtes libres.'"

Publicité

"Je ne suis pas un expert en anatomie, mais je suis assez sûr que les seins sont devant et le dos à l'arrière."

Par Violaine Schutz, publié le 03/08/2017

Pour vous :