BombGaza : le jeu vidéo controversé toujours disponible

Le jeu vidéo BombGaza propose au joueur de mener des frappes aériennes sur l'enclave palestinienne. Un principe qui a choqué, au point que Google et Facebook ont bloqué l'application... Même si le mystérieux éditeur tente de proposer son jeu par d'autres moyens.

Le menu d'accueil du jeu "Bomb Gaza" (Crédits image : Vine)

Personnages à abattre d'un noir de suie, look d'armes à feu cartoon... Bienvenue sur le menu d'accueil du jeu "Bomb Gaza" (Crédits image : Vine)

Quand un jeu de guerre virtuelle fait référence à un conflit réel, le choc peut être violent. C'est en tout cas ce qui s'est passé pour le jeu BombGaza. Cette application mobile, disponible depuis le 29 juillet et développée par le studio Play FTW, a pour principe d'incarner les forces aériennes de Tsahal et de bombarder les combattants du Hamas tout en évitant les civils de la bande de Gaza.

Publicité

Les cibles palestiniennes sont représentées sous les traits de terroristes islamistes. Alors que "Bordure protectrice", l'offensive israélienne à Gaza, a fait près de 2 000 morts palestiniens et 67 victimes côté israélien, les réactions concernant ce jeu ne se sont pas fait attendre, comme le relève le Guardian.

Ainsi, de nombreux internautes se sont indignés en commentaires, accusant le jeu de faire l'apologie d'une guerre aux morts bien réels :

d69fcba5-f288-476d-b60d-b3280042e153-460x170

Publicité

George Coote : Complètement honteux. De vrais gens, dont beaucoup d'enfants, sont en train de mourir à Gaza.

Iqra Iqbal : Abomination. C'est une violation des droits humains, mes frères et sœurs bien-aimés sont en train de mourir à Gaza.

Oma Al : Inhumain. Veuillez enlever ça du Play Store. C'est choquant et je suis vraiment déçu que Google ait autorisé cela.

Facebook et Google retirent le jeu

Pendant ses quelques jours d'existence sur les plateformes Facebook et Google Play, le jeu a drainé des centaines de réactions et même reçu la bonne note de  quatre étoiles et demie sur cinq, note Libération. Face aux réactions outrées, les deux géants de l'informatique ont fini par retirer BombGaza de leurs plateformes de téléchargement.

Mais ce n'est pas pour autant que PlayFTW a enterré son jeu. Malgré le bombardement de critiques, la société de développement de jeux vidéo n'a pas hésité à poser le jeu en téléchargement depuis File Dropper, une plateforme tierce d'hébergement de contenu en ligne. Elle a posté le lien sur sa page Facebook directement, déclenchant aussitôt de longs et difficiles débats sur la cruauté d'un tel "jeu", la question palestinienne et la responsabilité des uns et des autres dans le conflit israélo-palestinien.

Publicité

Qui est "PlayFTW" ?

Alors que plusieurs internautes pointaient directement du doigt l'armée israélienne, d'autres accusaient au contraire des pro-Gaza d'être responsables de ce jeu, afin de faire porter le chapeau du mauvais goût à Israël. Il est effectivement difficile de savoir qui se cache derrière PlayFTW et quels intérêts il sert. Un site internet se nomme bien "playftw.com", mais celui-ci ressemble beaucoup plus à un blog repostant des articles sur l'actualité du jeu vidéo qu'à une véritable vitrine de développeur. Aucune mention n'y est faite des jeux cités plus haut, pas plus que la présence du logo de la page Facebook.

En fait, cette société éditrice n'avait édité jusqu'ici que deux jeux, nullement controversés, dont l'un dérivé du très classique Space Invaders mais qui n'existe plus sur Google Play. Sa présence en ligne est très réduite : une page Facebook (34 likes au matin du mercredi 6 août) qui existe depuis novembre 2013, affublée d'un logo étrangement cheap, et aucune trace sur Twitter... ni ailleurs non plus.

Article co-écrit par Theo Chapuis

Publicité

Par François Oulac, publié le 06/08/2014

Pour vous :