Fou de joie, Bill Murray a fêté comme il se doit la victoire de son équipe de baseball favorite

L'équipe de baseball de Chicago a remporté les World Series de MLB pour la première fois depuis 108 ans.

La dernière victoire des Chicago Cubs en World Series, la phase finale du championnat de baseball nord-américain, remonte à une époque si lointaine qu'il est difficile de s'en souvenir aujourd'hui.  Theodore Roosevelt était président, Al Capone avait neuf ans, l’Union soviétique n’existait pas encore, les femmes n’avaient pas le droit de voter, et le premier modèle de Ford T étaient toujours fabriqué.

Publicité

Après 108 années d’attente, les fans des Cubs ont enfin vu leur équipe gagner. C'est une victoire formidable pour la formation de Chicago qui, ayant perdu sept fois les World Series, étaient surnommée "les perdants magnifiques".

Mercredi 2 novembre, les Cubs ont battu les Indians de Cleveland 8 à 7 dans le septième match des World Series. Une prouesse qui met fin à la fameuse malédiction dite de la chèvre : Billy, un tenancier d’une taverne de Chicago, avait voulu assister à un match avec sa chèvre (pour laquelle il avait acheté un ticket) en 1945. Après s’être fait refouler au motif que l’animal puait, il avait dans un élan de colère jeté un sort pour que l’équipe ne gagne jamais plus. Et pourtant :

Publicité

Voici l'action qui a entériné la victoire :

(Source: Giphy)

(©Giphy)

Des milliers d’Américains en liesse ont pris d’assaut les rues de Chicago et les réseaux sociaux, où le hashtag #cubs était partout. Et celui dont le bonheur est le plus contagieux, c’est sans doute Bill Murray. Fan de la première heure, il a explosé de joie à la fin du jeu, contrairement au monsieur à sa droite qui n'est pas impressionné pour un sou :

Publicité

L’émotion de l’acteur était palpable, il ne s’en est d’ailleurs pas caché. S'improvisant reporter pour l'occasion, il a mené des interviews pour la Fox. Et s’il a bu autant de champagne que ce que le président du club lui a versé sur la tête, ça a dû guincher sévère.

Publicité

Ce bon vieux Bill n’est pas le seul à s’être réjoui, toute la twittosphère avait son mot à dire sur cette victoire, notamment pour rappeler que cette victoire, elle aussi, avait été prophétisée. Décidément.

"Dans le livre d’une promotion de l’année 1993. IL L’AVAIT DIT. Michael Lee : Chicago Cubs, Champions en 2016. Vous l’avez entendu ici en premier."

"Enfin une bonne chose en 2016."

"Ils l’ont fait ! 108 ans plus tard, la traversée du désert est enfin finie. Belle façon de rentrer dans l’histoire."

"C’est arrivé : les Cubs ont gagné le championnat. Vous voulez venir à la Maison-Blanche avant que je la quitte ?"

"Félicitations à tous mes amis humoristes de Chicago. Cette joie va vous rendre moins drôles pour quelques mois."

"Je pourrais passer encore 10 heures à regarder des hommes pleurer. Tellement d’amour. Félicitations Chicago !!!!"

"HEY ! Les Cubs ont gagné ! Les Cubs ont gagné !"

Le club a diffusé une vidéo officielle qui montre ses supporters au supermarché, dans leur salon, dans des bars, etc.,  au moment de l’annonce de la victoire. En fond sonore résonne une petite ballade à la guitare du chanteur de Pearl jam, Eddie Vedder, lui aussi fan des Cubs. Mignon.

Bravo les Cubs !

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Evan Glazman, publié le 04/11/2016

Pour vous :