featuredImage

Beyoncé dévoile un essai engagé au sujet de l'égalité des genres

Dans le cadre d'une étude sur la place des femmes menée par la journaliste américaine Maria Shriver, Beyoncé évoque l'inégalité des genres dans un essai intitulé L'égalité des genres est un mythe !. Explications.

Beyoncé

L'affiche de Beyoncé dans le cadre de sa tournée The Mrs. Carter Show World Tour

Beyoncé a diffusé ce lundi 13 janvier un essai intitulé Gender Equality Is a Myth ! ("L'égalité des genres est un mythe !"), publié dans le cadre d'une étude sur la place des femmes menée par Maria Shriver. Le projet de cette journaliste américaine  : The Shriver Report: A Woman’s Nation Pushes Back from the Brink ou, en français, Une nation de femmes mises sur le côté (disponible en intégralité sur Internet).

En quelques lignes, la chanteuse explique que l'égalité des genres passe avant tout par l'égalité salariale, et que les hommes doivent se battre pour que les femmes l'obtiennent.

Elle écrit :

Il faut arrêter le mythe autour de l'égalité des genres. Ce n'est pas encore une réalité. Aujourd'hui, les femmes représentent la moitié de la masse salariale aux États-Unis et pourtant elles ne gagnent que 77% du salaire des hommes. Mais à moins que les femmes et les hommes conviennent ensemble que cette situation est inacceptable, les choses ne changeront pas. Il faut que les hommes demandent à ce que leurs femmes, leurs filles, leurs mères et leurs soeurs gagnent plus, en fonction de leur qualification et non de leur genre.

L'Humanité a autant besoin des hommes que des femmes et nous avons besoin les uns des autres. Alors, pourquoi sommes-nous encore vues comme inférieures ? Ces vieilles attitudes sont ancrées dans nos esprits depuis toujours. Nous devons enseigner à nos garçons les règles de l'égalité et du respect pour que lorsqu'ils grandissent, l'égalité leur soit naturelle. Et nous devons dire à nos filles qu'elles peuvent atteindre les sommets.

Beyoncé conclut en rappelant que même s'il reste beaucoup de chemin à parcourir avant que l'égalité des genres ne soit un fait, les hommes comme les femmes doivent se mobiliser.

Beyoncé : une chanteuse féministe ?

Alors que la notoriété de Beyoncé atteignait des sommets fin décembre grâce à la sortie de son album surprise éponyme, depuis longtemps, un débat divise : la chanteuse est-elle vraiment féministe ? Car si Queen B est sans conteste l'une des artistes et femmes d'affaires les plus puissantes du monde, certains des signaux émis par la star sont contradictoires.

A commencer par le message de certaines de ses chansons, de "Single Ladies (Put A Ring On It)" à "Who Run The World". Si dans la première elle semble dire que la seule manière d'être heureuse est de se faire passer la bague au doigt, elle chante quelques années plus tard que les femmes dominent le monde, dans ce qui semble être un hymne féministe moderne.

Plus récemment, c'est en posant sur la couverture de GQ ou avec son dernier clip "XO", tourné sous l'objectif libidineux de Terry Ridchardson, que la diva s'est attirée les foudres des féministes. Paradoxalement, son dernier album comporte trois morceaux qui ont une teneur féministe plutôt engagée, comme le souligne Cheek Magazine.

"Pretty Hurts" dénonce l'asservissement des femmes aux diktats de beauté, les samples du titre "Flawless" reprennent l’intervention de l’auteure nigériane Chimamanda Ngozi Adichie baptisée We Should All Be Feminist (“Nous devrions tous être féministes”), et enfin "Partition" intègre une réplique culte prononcée par l'artiste féministe déjantée interprétée par Julianne Moore dans The Big Lebowsky des frères Coen.

Par Constance Bloch, publié le 13/01/2014

Copié