AccueilÉDITO

Berlin : un centre commercial bientôt transformé en boîte de nuit géante ?

Publié le

par Fanny Hubert

À Berlin, un nouveau centre commercial ne plaît pas à tout le monde. Les propriétaires de clubs et de salles de concert proposent de le racheter pour en faire une boîte de nuit géante. 

L'intérieur du "Mall of Berlin", lors de la soirée d'ouverture le 24 septembre 2014

La Clubcommission, qui réunit les propriétaires de boîtes de nuit et de salles de concert à Berlin, veut s'emparer du "Mall of Berlin" pour le transformer en immense nightclub, comme le rapporte Slate. Ce centre commercial a ouvert en septembre dernier. Il compte 4 étages et 250 magasins. Son nom est une référence au mur de Berlin puisque le bâtiment a été érigé à l'endroit qui longeait la frontière Est, près de la Postdamer Platz.

Comme l'indique la Clubcommission dans un communiqué publié sur son site, le but est de rassembler plusieurs clubs de techno dans le centre commercial et de transformer le Mall en "Hall of Berlin". Une étude a permis de montrer que 140 membres sont partants pour investir les galeries :

Un sondage éclair réalisé le week-end auprès des plus de 140 membres que compte la Clubcommission a révélé que de nombreux exploitants de clubs et organisateurs d'événements seraient prêts à investir dans le lieu et à en exploiter des parties délimitées.

Un euro symbolique

Le "Mall of Berlin" est loin de faire l'unanimité. Les visiteurs ne se pressent pas et pour cause, de nombreux problèmes de sécurité ont été recensés et les enseignes ne seraient pas très attractives. De plus, les ouvriers qui ont travaillé à la construction du bâtiment n'auraient pas été payés. Les Berlinois n'ont pas tardé à surnommé l'endroit le "Mall of Shame", ou le centre commercial de la honte.

La proposition de rachat de la Clubcommission est surtout symbolique puisqu'elle n'offre qu'un euro pour acquérir le centre commercial, comme le rapporte le quotidien local Berliner Zeitung. Le but est de sensibiliser l'opinion à la disparition progressive des clubs à Berlin. À cause d'innombrables nouveaux projets immobiliers, ceux-ci sont de plus en plus obligés de s'installer aux frontières de la ville. Ils n'attirent donc plus grand monde et finissent par fermer, comme le Kiki Blofeld.

La proposition est d'autant plus ironique que la musique est interdite dans le "Mall of Berlin" pour permettre aux visiteurs d'entendre l'alarme en cas d'incendie. Finalement, peut-être que l'avenir des clubs berlinois se trouvent... dans la street-food.

À voir aussi sur konbini :