AccueilÉDITO

Ces bébés tigres sauvages repérés en Thaïlande donnent un espoir pour la survie de l'espèce

Publié le

par Jeanne Pouget

Panthera

Des images enregistrées dans la jungle thaïlandaise, tout au long de 2016, laissent voir une douzaine de spécimens de tigres d'Indochine, des adultes accompagnés de leurs petits. 

Les ONG qualifient cette découverte de "miracle". Ces bébés tigres indochinois, une sous-espèce du tigre que l'on trouve en Asie du Sud-Est, repérés en dans un parc naturel en Thaïlande redonnent un petit espoir quant à la résilience de l'espèce. D'après l'organisation internationale Panthera, qui œuvre pour la préservation des félins et qui a pu photographier cette nouvelle famille de tigres indochinois grâce à des appareils cachés, cette découverte est quasi unique au monde. Il s'agirait seulement du second groupe de cette espèce à se reproduire à l'échelle de la planète.

"Ces photos de bébés tigres représentent une victoire incroyable et rare pour nous et les tigres. L'existence d'une population reproductrice ici signifie que le futur de cette sous-espèce est moins précaire que prévu et pourrait potentiellement croître – ces tigres pourraient se disséminer et repeupler le Cambodge et le Laos, où aucune population reproductrice n'existe", se réjouit Chris Hallam de l'ONG Panthera.

Des animaux victimes de la déforestation et du braconnage

Cela ferait quinze ans qu'une famille de tigres indochinois n'avait pas été aperçue. Une diminution du nombre d'individus toujours causée par les mêmes facteurs : la déforestation massive de l'habitat de ces félins et le braconnage généralisé dont ils sont victimes, leur peau et leurs organes se revendant à prix d'or, notamment sur le marché asiatique. Par conséquent, 97 % de la population des tigres a disparu en moins d'un siècle. Cette nouvelle population récemment découverte va donc devoir être protégée.

"Notons néanmoins que, malgré l'existence de cette population, qui est la plus importante estimée dans la région, une densité de 0,63 %  par kilomètre carré d'habitat convenable– soit un animal pour 160 kilomètres carrés –, cela reste très faible", tempère Chris Hallam.

Il resterait aujourd'hui environ 200 spécimens de cette sous-espèce indochinoise et 3 200 tigres au total dans le monde selon des chiffres du WWF et de Global Tiger Forum recensés en 2016. En 2010, les 13 pays abritant des tigres – le Bangladesh, le Bhoutan, la Chine, le Cambodge, l'Inde, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Viêt Nam–, ont lancé un programme destiné à doubler leur nombre d'ici 2022.

À lire -> Et si, finalement, les tigres de Tasmanie n'avaient pas disparu ?

À voir aussi sur konbini :