Une entreprise dévoile une batterie en graphène chargée en 15 minutes

Le fabricant chinois Dongxu Optoelectronics a conçu une batterie de téléphone en graphène, qui se charge de dix à vingt fois plus vite que celles en lithium-ion.

Crédit: Flickr/ CC

Crédit: Flickr/ CC

Ça commence maintenant à faire quelques années que le potentiel du graphène, découvert en 2004, nous promet monts et merveilles technologiques, à commencer par la résolution définitive du problème de l'autonomie des appareils électroniques.

Publicité

Petit à petit, le super-matériau quitte les laboratoires pour venir se placer dans les salons d'équipements électroniques de pointe, passant ainsi de la recherche au prototype. Cette fois-ci, c'est l'entreprise chinoise Dongxu Optoelectronics qui a dévoilé — lors d'une démonstration, le 8 juillet à Pékin, captée par l'agence de presse chinoise Xinhua — un projet de batterie de téléphone portable qui se recharge en 15 minutes, la G-King.

Le graphène, un matériau que l'on retrouve dans le graphite, a d'étonnantes propriétés : en plus d'être à la fois très résistant et très flexible, il possède une conductivité bien supérieure à la plupart des matériaux utilisés aujourd'hui.

Cette excellente conductivité permet à la fois de concevoir de nouveaux types de batteries bien plus rapides à recharger que les traditionnelles lithium-ion — qui équipent l'immense majorité de nos smartphones — mais aussi de créer de nouveaux composants électroniques plus puissants que ceux en silicone que nous utilisons.

Publicité

Selon Li Zhaoting — le président de Dongxu Optoelectronics, qui n'a pas encore précisé de date de commercialisation mais a annoncé un partenariat avec la firme américaine de batteries K2 Energy — le produit serait conçu pour 3 500 recharges.

Une excellente nouvelle non seulement pour l'industrie du téléphone mobile mais aussi pour celle de l'automobile électrique, dont l'optimisation de la batterie représente encore le plus grand défi technique. Quant à nous, simples consommateurs, on peut d'ores et déjà rêver d'un monde où tomber en rade de batterie ne sera plus une nuisance au quotidien.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 12/07/2016

Copié

Pour vous :