Barbie troque enfin ses talons pour des baskets

La poupée chérie de Mattel pourra enfin mettre au placard ses talons pour des chaussures plates. Une avancée non négligeable pour celle qui fait régulièrement polémique.

© Mattel

La nouvelle Barbie © Mattel

C'est une mini-révolution qui s'opère du côté de la poupée la plus célèbre des 90's. Régulièrement mise au cœur de polémiques en raison de ses mensurations inhumaines et des stéréotypes de beautés féminins qu'elle véhicule, Barbie va avoir le droit à un changement majeur. Comme le rapporte The Guardian, Mattel est sur le point de lancer la Barbie Fashionista, avec, tenez-vous bien : une cheville articulée.

Publicité

Si cela peut paraître anodin sur le papier, ce détail technique permet pourtant pour la première fois à la poupée de chausser des souliers plats. Exit les talons vertigineux et le pied déformé (car oui, la Barbie se tient naturellement sur la pointe des pieds afin d'avoir la jambe plus longue), bonjour aux baskets, sandales et autres ballerines.

Vers la fin de la dictature des chaussures à talon ?

Cette évolution, qui permet à la poupée (et surtout aux enfants qui jouent avec) de choisir le confort des chaussures plates à la dictature des talons aiguilles, serait-il un premier pas vers un réel changement de cap pour Mattel ? Pas sûr. Car si la marque a lancé cette nouvelle "option", c'est avant tout car la mode est au plat depuis quelques années, et qu'elle tente de se mettre à la page avec un certain retard.

Quoi qu'il en soit, ce changement est très positif, et s'inscrit (peut-être de manière involontaire) dans les nombreuses initiatives pour contrer l'image de la femme renvoyée aux enfants par la Barbie. Par exemple depuis six mois, la poupée Lammily est commercialisée avec succès aux États-Unis en prenant le contre-pied de la blonde de Mattel et affichant des proportions "normales". De plus, ses vêtements sont décontractés, bien loin des tenues labellisés "féminines" et souvent ultra sexualisées dont sont la plupart du temps affublées les traditionnelles poupées Barbie.

Publicité

Car outre ses mensurations délirantes maintes fois pointées du doigt, ce sont également ses tenues vestimentaires qui ne plaisent pas à tout le monde, notamment en raison de la fausse idée de "féminité" qu'elles expriment. Alors qu'aujourd'hui, une Barbie se vend toutes les deux secondes dans le monde, il était temps qu'elle s'adapte à la réalité des femmes de notre époque.

Par Constance Bloch, publié le 08/06/2015

Copié

Pour vous :