Une Barbie chauve pour aider les enfants sous chimiothérapie

Souvent accusé de donner une image trop stéréotypée de la femme avec sa mythique Barbie blonde, Mattel s'apprête à bousculer les codes de la poupée en plastique en distribuant Ella, une Barbie ayant subi une chimiothérapie, démunie de sa chevelure blonde.

Ella, la première Barbie chimiothérapie de Mattel © Ella Chemotherapy Facebook

Ella, la première Barbie chimiothérapie de Mattel © Ella Chemotherapy Facebook

En 2011, Mattel crée Ella. Une Barbie entièrement démunie de sa longue chevelure blonde, qui est alors distribuée dans quelques hôpitaux à travers le monde, dans le but d'accompagner les enfants atteints d'un cancer dans ce douloureux processus qu'est la chimiothérapie – dont le principal symptôme est d'entraîner la perte de cheveux.

Publicité

Trois ans plus tard, Melissa Bumstead, maman de Grace, une petite fille âgée de 4 ans et atteinte d'une leucémie aiguë lymphoblastique, crée une pétition sur le site Change.org. Baptisée "Please make enough "Ella" chemotherapy Barbies for all kids" ("S'il vous plaît, faites assez de Barbies chimiothérapie Ella pour tous les enfants"), cette pétition a été adressée à l'entreprise Mattel, dans le but d'encourager celle-ci à produire plus de ces Barbies d'un nouveau genre.

Car, bien qu'applaudie par de nombreux parents et médecins, Ella reste une poupée malheureusement très discrète, comme le rappelle Melissa Bumstead dans sa pétition :

L'hôpital pour enfants dans lequel nous nous trouvons ici à Los Angeles ne possède que six Barbies comme celle-ci. Je sais à quel point cette poupée pourrait nous aider à surmonter un sujet si lourd, et qu'elle serait une amie spéciale pour ma fille lorsque ses cheveux seront tombés. S'il vous plaît, aidez-nous à convaincre Mattel de créer plus de ces extraordinaires Barbies.

Publicité

Une poupée pour s'identifier

Dans sa pétition, Melissa Bumstead rappelle également le soulagement qu'elle a ressenti lorsque les médecins ont remis une poupée Ella à sa fille. Pour cette jeune maman, Ella est un moyen pour les enfants malades d'accepter la perte de leurs cheveux :

J'ai pleuré lorsque l'infirmière nous a apporté Ella. Ella a également subi une chimiothérapie, c'est écrit sur la boîte, et elle est complètement chauve. Elle possède deux perruques un peu folles, un foulard et un serre-tête. Elle porte également une très belle robe et ressemble à n'importe quelle jolie Barbie avec laquelle tous les enfants aimeraient jouer... et s'identifier.

Sur la page de sa pétition, Melissa Bumstead ajoutait également une vidéo émouvante dans laquelle sa fille, Grace, découvrait la Barbie Ella pour la première fois.

Publicité

Une plus grande distribution d'Ella

Après plusieurs semaines en ligne, la pétition de Melissa Bumstead a finalement recueilli 103 450 signatures, et une page Facebook à l'honneur de cette Barbie est aujourd'hui créée. Une victoire pour cette maman, qui racontait la réaction positive de Mattel sur la page de la pétition :

Mattel nous a appelés... Ils vont fabriquer plus de Barbies Ella ! Cela signifie que chaque année, les hôpitaux et les fondations recevront un nouvel approvisionnement en poupées, et qu'il y aura plus de Ella pour les enfants atteints du cancer, comme Grace !

Publicité

En parallèle de cette distribution, Mattel devrait également commercialiser sa nouvelle Barbie, et reverser les fonds récoltés pour la recherche contre le cancer. Si certains crient au coup de marketing, et qu'Internet ironise sur la distribution d'une future poupée VIH, il n'empêche qu'Ella aidera sûrement plus d'un enfant à surmonter la douloureuse étape de la chimiothérapie.

Par Naomi Clément, publié le 01/07/2014