AccueilÉDITO

"Mobile Lovers", un nouveau Banksy confirmé

Publié le

par Louis Lepron

Après la découverte d'un graffiti hier à Cheltenham, Banksy a dévoilé une nouvelle oeuvre sur son site web officiel.  

Quelques heures seulement après la découverte du graffiti de Cheltenham, Banksy a mis en ligne sur son site officiel une image d'une nouvelle pièce. Surnommée "Mobile Lovers" par Street Art News, l'oeuvre plongée dans l'obscurité met en scène des amoureux qui consultent leurs smartphones au lieu de s'embrasser. Après le graffiti supposé de Cheltenham en référence aux écoutes de la NSA, celui est le deuxième à s'intéresser aux dérives de notre technologie.

Cependant, aucun autre détail n'a été publié par l'artiste sur son site web. Personne ne sait exactement où se trouve cette nouvelle oeuvre même si  certains éléments (le pavé, le lampadaire noir et le marquage jaune sur la route) laissent penser qu'elle se trouve également en Grande-Bretagne.

Crédit image : <a href="http://banksy.co.uk" target="_blank">Banksy</a>

Crédit image : <a href="http://banksy.co.uk" target="_blank">Banksy</a>

Le graffiti de Cheltenham en référence aux écoutes de la NSA ?

Cheltenham est une petite station thermale dans le comté de Gloucestershire. On compte pas moins de 110 000 habitants, éparpillés dans une ville dite bourgeoise et respectable. Ce lundi, le journal local, The Gloucestershire Echo, a fait état d'une nouveau graffiti peu ordinaire dans ses rues. Et il pourrait bien être l'oeuvre de Banksy, comme l'affirme The Guardian.

D'après Karren Smith, la propriétaire du mur et de la maison sur lequel il a été retrouvé, un groupe de personnes est arrivé ce dimanche à 7h30 du matin dans un van, équipé d'une bâche blanche. La riveraine pense alors à des hommes de la police, couvrant une scène de crime. "Puis j'ai vu le graffiti. Il était plutôt bien. Ça donne de la couleur à la rue" précise-t-elle.

À la croisée de Fairview Road et de Hewlett Road, les habitants de Cheltenham ont la possibilité de contempler ce qui pourrait être une oeuvre de Banksy. Entourant une banale cabine téléphonique, des espions, habillés de trenchcoats marrons, lunettes noires sur le nez, sont équipés de matériel pour enregistrer des conversations, façon Stasi.

Le nouveau Banksy ? (Crédit Image : Jules Annan/Barcroft Media)

On n'est pas loin de penser que ce graffiti fait suite aux révélations d'Edward Snowden qui accusait au Royaume-Uni à la fois le Government Communications Headquarters (le service de renseignement britannique) et la NSA d'avoir eu accès à des communications (téléphoniques, sur Internet, etc.) des Britanniques.

En effet, le siège du Governement Communications Headquarter est situé à Benhall, un quartier de la ville de Cheltenham, à quelques kilomètres de l'emplacement du graffiti. Pour le moment, aucune confirmation ne permet de penser qu'il s'agit clairement d'une oeuvre de Banksy.

À voir aussi sur konbini :