Banksy s’en prend au Brexit à travers une nouvelle œuvre

Banksy est de retour.

Douvres est l’une des villes anglaises les plus françaises. Depuis cette ville située au bord de la Manche, un vol de 35 kilomètres suffirait à un oiseau pour atterrir dans le nord de la France. C’est dans cette petite cité côtière que Banksy a assumé son retour. Le choix du lieu comme celui de la date ne sont pas anodins : le street artist britannique a décidé, à sa manière, d’évoquer le Brexit, alors que la Grande-Bretagne vient, il y a quelques jours, d’entamer le processus devant l’amener à quitter l’Union européenne (UE).

Son œuvre, disposée entre la nuit de samedi à dimanche sur un mur situé près du terminal du ferry de Douvres, voit un ouvrier, échelle à l’appui, gratter, comme pour mieux l’enlever, l'une des douze étoiles du drapeau européen, à l’aide d’un marteau. Le drapeau européen est considéré comme un symbole de la solidarité entre les nations de l'UE et le nombre douze, pour les douze étoiles, est censé incarner la perfection : 12 heures du jour et de la nuit, 12 mois, etc.

Publicité

Banksy a confirmé être l’auteur de cette œuvre, à travers la publication de deux images sur son Instagram, comme le précise le journal britannique The Telegraph. Des proches du street artist ont aussi confirmé l’information à The Independent.

Dover, England.

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

Publicité

Cette nouvelle œuvre fait ainsi référence à la décision des citoyens britanniques de sortir de l’Union européenne, prise le 23 juin 2016 lors d’un référendum. Le 29 mars dernier, le Royaume-Uni lançait officiellement la procédure de sortie.

Par Louis Lepron, publié le 08/05/2017

Pour vous :