AccueilÉDITO

Des bacheliers ayant eu la mention "Très bien" refusent la bourse au mérite de Laurent Wauquiez

Publié le

par Cyrielle Bedu

Des lycéens lyonnais ont fait part à Laurent Wauquiez de leur volonté de ne pas garder pour eux leur bourse au mérite de 500 euros, et de la reverser à des associations de leur région privées de subventions.

Obtenir la mention "Très bien", c’est une fierté pour les lycéens et leurs parents. Dans certaines régions françaises, cela permet aussi aux élèves de recevoir un petit chèque, dans le cadre d’une bourse au mérite. Supprimée en 2014 par la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, cette bourse était initialement destinée aux lycéens éligibles aux critères sociaux du Crous et ayant obtenu la mention "Très bien" au baccalauréat.

En avril 2016, Laurent Wauquiez a cependant réintroduit cette bourse dans la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside depuis 2015. Mais cette nouvelle bourse au mérite d’un montant de 500 euros sera attribuée à tous les lycéens ayant eu la mention "Très bien", sans condition de ressources. Près de 6 000 élèves seront concernés chaque année, selon les estimations. Ce qui représenterait un coût de 3 millions d’euros pour la collectivité régionale.

Certains élèves en ont cependant décidé autrement. Mardi 4 juillet, soit la veille de l’annonce des résultats du baccalauréat, un collectif de lycéens lyonnais formé dans l’établissement Saint-Exupéry (Lyon, 4e arrondissement), a publié une lettre ouverte à Laurent Wauquiez sur Médiacités. Dans celle-ci, ils annoncent leur volonté de refuser cette bourse au mérite qu’ils considèrent injuste, au vu des nombreuses suppressions de subventions qu’ont récemment connues plusieurs associations de leur région :

"Nous, futur.e.s bachelier.e.s, et pensant obtenir la mention 'Très bien', voulons vous témoigner notre opposition à la 'bourse au mérite' d’un montant de 500 euros attribuée par la région Auvergne-Rhône-Alpes aux bacheliers ayant obtenu la mention 'Très bien', sans conditions de revenu.

En tant que lycéen.ne.s concerné.e.s par cette 'bourse au mérite', nous avons décidé d’agir pour une région plus juste. Nous refusons d’utiliser cette prime pour un usage personnel, d’autant que cette distribution de fonds publics se fait en parallèle d’un désengagement massif de la région du secteur associatif, qui se traduit par un recul des services publics d’intérêt général. Nous considérons que cet argent ne nous revient pas, puisque nous en éprouvons moins le besoin que d’autres. Nous avons ainsi décidé de reverser les 500 euros que vous nous accorderez à une association d’intérêt général."

Des dons à des associations régionales

Les lycéens donnent ensuite une liste non-exhaustive des associations impactées par les coupures de subventions de la région (le Réseau régional d’éducation à l’environnement, l’Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation, la Mission régionale d’information sur l’exclusion, le Planning familial, le festival du film queer Écrans mixtes, SOS Racisme et autres Maisons des jeunes et de la culture…), avant d’annoncer au président leur intention de reverser leur bourse au mérite à certaines d’entre elles :

"Nous avons donc décidé de faire don de la somme qui nous reviendra de cette "bourse" au réseau Rhône-Ain-Saône, qui rassemble les MJC de l’Ain, du Rhône et de la métropole de Lyon […]. Nous appelons l’ensemble des nouveaux bacheliers d’Auvergne-Rhône-Alpes qui recevront la mention "Très bien" à se joindre à notre appel en reversant eux aussi cette "bourse" illégitime à une des nombreuses associations actuellement mises en danger par la politique régionale que vous menez depuis deux ans. Nous nous adressons aussi à tous les lycéens n’ayant pas obtenu la mention "Très bien" mais éprouvant un désir de justice, voulant ainsi symboliquement se joindre à nous, en ajoutant leur nom à la liste des soutiens à cette action."

À bon entendeur…

À lire -> Une enquête ouverte contre Laurent Wauquiez pour "détournement de fonds publics"

À voir aussi sur konbini :