AccueilÉDITO

Twitter supprime carrément un compte à cause d'un gif des JO

Publié le

par Salomé Vincendon

Le compte d'actualité @B3Zero a été suspendu par Twitter, à la suite de l'utilisation non-autorisée d'images des Jeux olympiques.

C'est le gif ci-dessus qui a causé la perte du compte Twitter @B3zero, géré par le journaliste William Reymond. Il a d'abord vu son compte suspendu le 11 août, avant qu'il ne soit définitivement supprimé le 14 août. Le journaliste a d'ailleurs partagé le message envoyé par le réseau social lui notifiant la fin de son activité sur Twitter.

Ce n'est pas directement Twitter qui repère et supprime les tweets. La politique de l'entreprise veut en effet qu'elle ne réponde qu'aux "signalements de violation de droit d'auteur présumée". Le Comité international olympique (CIO) a-t-il fait le signalement ? Libération a joint Twitter pour comprendre, mais Ian Plunkett, l'un de ses représentants est resté assez évasif et a préféré "ne pas faire de commentaire sur les comptes individuels pour des raisons de confidentialité et de sécurité".

On peut simplement noter que les règles du droit à l'image du CIO sont plus que strictes dans le cas d'une grande compétition comme les JO : "Seuls les diffuseurs détenteurs de droits ont le droit de retransmettre et d'exposer les Jeux olympiques. Aucune autre organisation ne pourra retransmettre et exposer le son ou les images animées d’une manifestation olympique", peut-on lire dans son règlement. Chez nous, c'est France Télévisions et Canal+ qui ont les droits de diffusion des Jeux olympiques. Les autres médias doivent se contenter d'une diffusion très limitée (six minutes par jour), quand ils y sont autorisés bien sûr. Ce n'était pas le cas de @B3zero.

#ModèreComme Twitter

William Reymond a tout de même tenu à souligner qu'il ne comprenait pas pourquoi Twitter agissait si durement avec son compte, alors que les réseaux sociaux pullulent de vidéos et de gifs des Jeux olympiques. Il a donc lancé une pétition pour attirer l'attention sur sa situation, qu'il juge injuste, et réclamer la réouverture de son compte d'actualité. Avec une courte présentation parlant d'"abus" de la part de Twitter, la pétition a pour l'instant recueilli plus de 400 soutiens.

Côté réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont mobilisés avec le hashtag #B3zero pour soutenir la cause du journaliste. Beaucoup se sont étonnés, en ayant recours au hashtag #ModèreCommeTwitter, de cette action si rapide de la part de Twitter, quand de nombreux comptes injurieux ou racistes continuent à exister.

À voir aussi sur konbini :