@http://www.non-stop-people.com/actu/tv/le-mad-mag-maeva-anissa-pousse-un-coup-de-gueule-contre-lequipe-114825

"Moi je connais des filles qui avortent 5 fois par mois" : les tweets anti-IVG d’une ex-chroniqueuse de NRJ12

Une ancienne chroniqueuse de NRJ12 s’est lancée dans plusieurs tweets anti-IVG, culpabilisant les femmes qui avortent et "slut-shamant" les jeunes filles ayant des rapports sexuels. L’indignation est (quasi) générale.

Le Mad Mag. (© NRJ12)

Ce 20 décembre, Maeva Anissa, ancienne candidate de téléréalité et ex-chroniqueuse sur NRJ12, s’est fendu d’un tweet fleurant bon la propagande anti-IVG, qualifiant l’avortement de "délire" avec une illustration supposée représenter les différentes étapes d’une grossesse, de l’embryon au fœtus. Les dessins sont bien entendu erronés, et s’inscrivent dans la lignée directe des arguments habituels des anti-choix.

Publicité

Le tollé est rapide, de nombreuses personnes dénoncent la désinformation de ces tweets et s’inquiètent du message transmis aux 229 000 followers de l’internaute, dont beaucoup sont très jeunes.

Mais Maeva Anissa persiste et signe. Dans des tweets qu’elle a depuis supprimés mais que le Huffington Post nous rapporte, elle assurait connaître des filles "qui avortent 5 fois par mois" (faut-il préciser pourquoi c’est impossible ?) et humanisait explicitement les embryons.

Publicité

"Hey j’ai le droit d’avoir un avis ? Une vie ? Une liberté sans que des matons du net viennent me casser la tête ???? MOI JE CONNAIS DES FILLES QUI AVORTENT 5 fois par mois !!!!! Chacun sa vie merde j’ai le droit de m’exprimer vous allez pas me soûler à chaque fois"

"J’ai dis que c’était un délire pour certaines davorter chaque mois et que ca faisait de la peine pour le petit embryon 😱 c’est chaud t’as vu ? Mdrrrrr"

Avant de finalement expliquer qu’elle n’est pas opposée à l’avortement, mais trouve que beaucoup de femmes en "abusent" et s’en servent comme d’un moyen de contraception. Elle ne semble d’ailleurs pas en concevoir d’autres que le préservatif ou l’abstinence, et ne parle pas du tout de la pilule contraceptive, le DIU, l’implant… Et qualifie l’IVG d'"issue facile", culpabilisant les femmes qui interrompent leur grossesse et semblant au passage "slut-shamer" les jeunes filles ayant des rapports sexuels.

Publicité

De nombreux internautes ont interpellé la chaîne sur laquelle la chroniqueuse officiait pour qu’elle agisse. Un responsable de NRJ12 a répondu à Télé Loisirs : "Maeva Anissa n’est pas à l’antenne actuellement et ses propos n’engagent qu’elle".

L’animateur Olivier Minne a de son côté appelé à interpeller Marlène Schiappa et le CSA, s’indignant aux côtés de nombreux internautes — tandis qu’une certaine frange se félicitait des propos de la chroniqueuse.

Publicité

Par Mélissa Perraudeau, publié le 22/12/2017

Copié

Pour vous :