Par Pierre Schneidermann

Mission : corriger les déviations des cloisons nasales.

(© The Pokémon Company)

Les ronflements ont deux gros inconvénients. D’une part, l’intensité des décibels peut générer des drames dans les couples, familles ou colocations exiguës. D’autre part, ils peuvent altérer la qualité du sommeil du ronfleur. Un sommeil altéré a de multiples conséquences : cela peut entraîner fatigue et somnolences, troubler les mécanismes d’apprentissage et de mémorisation, et provoquer quelques autres dérèglements biologiques.

Soyons, d’emblée, francs et réalistes. On ne sait pas encore si ce petit bout de silicone parviendra à réduire au silence certains ronfleurs. Car des dispositifs anti-ronflement, il en existe déjà des tonnes – parmi cette grande famille, citons les orthèses d’avancées mandibulaires, la ventilation par pression positive continue, les sprays buccaux, les clips, les oreillers adaptés, les patchs ou encore les canules. Aucun d’entre eux n’est efficace à 100 %.

Les causes du ronflement sont multiples et différentes selon les individus. Parmi les ronfleurs, il y a ceux qui ont les canaux dysfonctionnels à cause de "déviations" de leur cloison nasale. Quand aucun des dispositifs cités ci-dessus ne marche, on peut tenter la chirurgie. Sauf que beaucoup de ces ronfleurs ne souhaitent pas en arriver là. En outre, la chirurgie ne marche pas tout le temps : le taux de succès est d’environ 80 %.

Quand une nouvelle idée voit le jour, un espoir renaît et c’est pour ça que nous vous en parlons. Un article du site TechCrunch vient de nous annoncer la création toute récente d’AssistENT, un petit stent (un type de prothèse en forme de tube) recouvert de silicone mis au point par des étudiants et chercheurs de Baltimore.

Ce stent, réutilisable et invisible une fois installé, s’enfile par les narines (avec les doigts ou un écarteur) et vient élargir les cloisons nasales. Il est notamment composé de deux blocs qui épousent et écartent les cloisons.

Preuve que c’est un minimum sérieux, l’équipe de chercheurs vient de gagner une récompense de 10 000 dollars décernée par le prix Lemelson du MIT. L’équipe organisera bientôt une campagne de crowdfunding sur Kickstarter pour lancer la fabrication du produit. La paire devrait être commercialisée 4 dollars (environ 3,4 euros) pour un coût de fabrication estimé à 15 cents.

Ce n’est pas tout. Puisque la correction des cloisons nasales permet de mieux respirer par le nez, l’AssistENT permet d’éviter les excès de respiration buccale – ce qui peut être très intéressant, car une mauvaise respiration nasale peut avoir un certain nombre de conséquences. Chez l’adulte, cela peut favoriser mauvaise haleine et infections. Chez l’enfant, cela peut même entraîner des dysfonctionnements de croissance.

Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à regarder la vidéo ci-dessous :