Aux Jeux paralympiques, on a couru plus vite le 1 500 mètres qu'aux JO

Lors de la finale de la course d'athlétisme du 1 500 mètres, le 11 septembre, des athlètes des Jeux paralympiques de Rio ont fait de meilleurs temps que leurs collègues valides.

Publicité

Traduction : "Le saviez-vous ? Les coureurs du 1 500 mètres T13 (malvoyants) ont été plus rapides que ceux du 1 500 mètres des JO."

Dans un article recensant quelques uns des meilleurs athlètes participant aux Jeux paralympiques 2016, on notait déjà dans le palmarès de certains des temps assez proches de leurs collègues sportifs valides, comme le coureur marocain El Amin Chentouf, à une minute du record des valides sur le 1 500 mètres. Mais cette fois des athlètes des Jeux paralympiques ont fait mieux que les sportifs des Jeux olympiques. Le dimanche 11 septembre se tenait la finale du 1 500 mètres T12/T13, une double catégorie pour les malvoyants. L'Algérien Abdellatif Baka y a remporté l'or en réalisant un temps de 3'48"29, battant le record du monde handisport de deux secondes.

Publicité

Mais là où ce temps devient intéressant, c'est quand on le compare avec le 1 500 mètres couru par les valides quelques semaines plus tôt aux Jeux olympiques. C'est l'Américain Matthew Centrowitz qui avait alors gagné la course en 3'50"00, soit 1"31 secondes de plus qu'Abdellatif Baka. En fait, s'il avait couru le 11 septembre, Matthew Centrowitz n'aurait même pas été sur le podium. Le troisième arrivé du 1 500 mètres T12/T13, le Kenyan Henry Kirwa a réalisé un temps de 3'49"59, et l'Algérien Fouad Baka, quatrième, un temps de 3'49''84.

Le record du monde du 1 500 mètres en extérieur reste tenu par un valide depuis 1998, le Marocain Hicham El Guerrouj, qui avait alors couru en 3'26"00.

Par Salomé Vincendon, publié le 13/09/2016

Copié

Pour vous :