AccueilÉDITO

Le gouvernement américain veut lutter contre la pub déguisée sur Instagram

Publié le

par Manon Baeza

Aux États-Unis, des célébrités et influenceurs ont été mis en garde par les autorités fédérales : les stars d'Instagram sont invitées à prévenir leurs followers lorsqu'elles font du placement de produit. 

Une publication partagée par Gucci (@gucci) le

Pour la première fois aux États-Unis, le Bureau de la protection des consommateurs a envoyé des lettres d'avertissement à plus de 90 personnalités et entreprises pour les inviter à ne plus faire de la publicité pour une marque sur Instagram si celle-ci n'est pas clairement citée dans la légende de la photo, nous apprend Numerama.

La Commission fédérale du commerce (FTC) a ciblé de nombreux posts dans lesquels la promotion d'une marque ou d'un produit avait été faite. L'agence souhaite que chaque publicité annonce sa nature de façon claire et évidente. Pour cela, les influenceurs du réseau devraient ainsi préciser si le produit montré leur a été offert, s'ils ont été payés pour le promouvoir ou bien s'ils ont des rapports particuliers avec une certaine marque.

Une centaine d'influenceurs épinglés

Cet avertissement est le fruit d'une campagne de l'ONG Public Citizen, qui a mené sa propre investigation l'année dernière. L'enquête pointait du doigt plusieurs célébrités et blogueurs pour avoir fait, très subtilement, du placement de produit via Instagram. Parmi cette liste de 113 influenceurs, on retrouvait notamment Rihanna et Kim Kardashian, ainsi que des "digital influencers" comme les blogueuses de mode Chiara Ferragni (8,9 millions de followers), et Aimee Song (4,6 millions de followers).

Les marques ont compris depuis longtemps que pour booster leurs ventes il fallait utiliser ces personnes dont l'influence sur la consommation croît depuis quelques années. À tel point que Dolce & Gabbana, lors de la présentation de sa collection homme automne-hiver 2017, a choisi de faire défiler des dizaines d'influenceurs venus des quatre coins de monde. Mannequins, chanteurs, blogueurs ou youtubeurs... ce sont ces millenials aux comptes Instagram surgonflés qui ont fait le show.

Public Citizen reproche aux instagrameurs de ne pas assez mettre en avant des hashtags de remerciement comme #sp ("sponsorisé"), #thanks[Brand] et #partner. D'autant plus que les remerciements sont bien trop souvent mis à la toute fin d'une légende interminable... Pour remédier à cela, la FTC propose une nouvelle phrase d'accroche relativement simple et claire : "La marque X m'a donné ce produit pour que je puisse l'essayer..."

À voir aussi sur konbini :