#BlackBoysEmbrace : contre les stupides injonctions à la virilité faites aux hommes afro-américains

Une initiative pour changer la vision trop machiste de la façon dont un homme peut être tendre et affectueux.

En 2016, Vanity Fair publiait dans ses pages un beau portrait en noir et blanc de l’acteur Michael B. Jordan et du réalisateur Ryan Coogler. Le cliché semblait reprendre à son compte une vision assez normée de la réussite.

Mais suite à cette publication, Vanity Fair fut la cible de nombreuses critiques inattendues. L’objet de la colère des internautes : sur la photo, les deux hommes se touchent. De nombreux commentaires aux relents homophobes accueillirent cette photo sur les réseaux sociaux, souvent émis par des Afro-Américains.

Publicité

"Les Noir·es hétéros doivent être conscients de la manière dont ils perpétuent des préceptes hétéronormatifs et homophobes - et surtout dans leurs réactions aux images d’intimité entre hommes noirs."

Comme le montre la capture d’écran ci-dessus, les commentaires sont particulièrement acides : "l’émasculation continue, je déteste cette photo", "parmi les centaines de photos prises pendant le shooting, l’éditeur de Vanity Fair choisit de montrer au monde celle-ci. Aucun homme hétéro qui se respecte ne poserait comme ça".

Publicité

Il s’agit des dommages de cette masculinité toxique qui se perpétue par la stigmatisation. Des réactions bien différentes ont alors émergé.

"J’invite tous les hommes à venir briser la stigmatisation qui existe autour de l’intimité masculine chez les Noirs (platonique ou non). Partagez une photo de vous avec un homme noir que vous aimez avec le hashtag #BlackBoysEmbrace."

Publicité

Jermaine Dickerson, aka @JermaineDesigns, graphiste et illustrateur du Michigan, s’est à nouveau saisi de cette affaire, lui redonnant une viralité. Après avoir publié les captures d’écran de ces commentaires violents, il a lancé un plan pour lutter contre la haine et la peur : le hashtag #BlackBoysEmbrace.

D’après Jermaine Dickerson, ce hashtag lui a été inspiré par "@gianorama afin de lutter contre la masculinité toxique exprimée par certains Noirs lorsque deux hommes noirs se dévoilent dans une certaine intimité". Il nous rappelle que "les hommes noirs devraient avoir le droit de se montrer tout type de sentiments sans avoir à être stigmatisés - que nous embrassions nos enfants, ou que nous nous embrassions entre nous."

Jermaine Dickerson nous invite donc à partager des images d’hommes noirs faisant preuve d’affection, de façon platonique ou non, afin de commencer à rectifier le tir de cette homophobie rampante qui s’exprime sur les réseaux.

Publicité

Son initiative a séduit de nombreux hommes noirs qui souhaitent également prendre à bras-le-corps ce cliché. De nombreuses photos ont été partagées, montrant ainsi des images différentes pour contrer l’homophobie insidieuse.

On vous a choisi quelques tweets ci-dessous :

"Ce ne sont que celles qui sont dans mon téléphone. Mais croyez-moi il est important pour moi de montrer mon affection pour mes enfants en leur faisant des câlins et en leur donnant de l’affection."

"Mon frère, je t’aime plus que tu ne pourras jamais le savoir !"

"C’est mon neveu, on a cinq ans de différence et j’ai beaucoup d’affection pour lui, je n’en ai rien à foutre de ce que les gens peuvent penser."

"Mon petit frère."

"Mon fils aime les câlins, j’ai dû apprendre à montrer plus d’affection."

"Voici mes amis !"

À lire -> Propos discriminatoires dans les talk-shows français : une asso tire la sonnette d’alarme

Par Kimberly B. Johnson, publié le 21/12/2017

Copié

Pour vous :