Aux États-Unis, des garde-manger en libre-service dans la rue

Inspirée par le concept des bibliothèques en libre-service, une Américaine de l'Arkansas a lancé des placards de nourriture gratuite, afin de lutter contre l'insécurité alimentaire. 

L'un des garde-manger gratuits lancés par Jessica McClard. (© My Little Free Pantry, via Facebook)

The Little Free Pantry ("le petit garde-manger gratuit", en français) a vu le jour il y a quelques mois à l'initiative de Jessica McClard, une habitante de la ville américaine de Fayetteville, dans l'Arkansas. Ce projet consiste en la création d'une communauté d'entraide entre voisins, afin d'aider les personnes dans le besoin.

Un concept ouvert à tous les individus motivés pour construire un placard étanche sur le lieu de leur choix et pour organiser son remplissage régulier. "J'ai le sentiment que ce type de petite structure gratuite est bénéfique pour le bon voisinage, tout en s'attaquant aux problèmes sociaux", résume Jessica au Huffington Post.

Des produits divers et variés

Le concept des petits garde-manger gratuits de Jessica McClard a vite rencontré le succès. Sa page Facebook est actuellement suivie par plus de 10 000 personnes. À l'intérieur de ces petits placards, on trouve de la nourriture mais aussi des produits du quotidien et de première nécessité : des conserves, du beurre de cacahuète, des compotes de pomme, du savon, des couches pour bébé, du papier toilette, des crayons de couleur et des feutres.

Une façon de venir en aide au plus grand nombre, de manière désintéressée et charitable. "J'encourage les gens à [construire à leur tour leur propre garde-manger]. Ils seront surpris de constater à quel point ce projet vous rapporte autant que ce que vous lui donnez", affirme Jessica McClard. Une jolie initiative que l'on aimerait voir fleurir sous nos latitudes.

(©Facebook @mylittlefreepantry)

© My Little Free Pantry, via Facebook

(©Facebook @mylittlefreepantry)

© My Little Free Pantry, via Facebook

(©Facebook @mylittlefreepantry)

© My Little Free Pantry, via Facebook

À lire -> Face à la crise, les "frigos solidaires" fleurissent dans les rues argentines

Par Jeanne Pouget, publié le 01/08/2016