Elle poursuit ses parents pour non-respect de la vie privée sur Facebook

En Autriche, une jeune fille intente un procès à ses parents qui ont posté sur Facebook de nombreuses photos qu'elle estime embarrassantes. 

enfant

(© Capture d'écran Instagram / mathouchou )

Depuis quelques années, les réseaux sociaux voient leurs abonnés vieillir, et Facebook compte donc de plus en plus de parents parmi ses utilisateurs. Très fiers de leur progéniture, nombre d'entre eux font vivre à leur entourage chaque seconde de la vie de leur enfant depuis la grossesse, en oubliant que leur charmant risque, une fois arrivé à l'âge adulte, de ne pas apprécier que toutes ces photos embarrassantes aient été rendues publiques.

Publicité

Ainsi, rapporte L'Express, une Autrichienne de 18 ans a décidé d'attaquer ses parents en justice. Ceux-ci ont posté à peu près 500 photos de leur fille sur le réseau social, dans beaucoup de situations gênantes. Aujourd'hui, cette jeune fille, qui s'est exprimée dans le journal autrichien Heute, n'aime pas vraiment que ses amis puissent revivre sa première expérience sur le pot, par exemple. Elle a donc demandé à ses parents de retirer les photos mais après plusieurs refus, elle a décidé, étant entretemps devenue majeure, de les amener devant le tribunal. D'après le quotidien britannique The Telegraph, son père estime que comme c'est lui qui a pris les photos, celles-ci lui appartiennent. La jeune fille, de son côté, a expliqué :

"Ils ne connaissent ni la honte ni les limites, et s’en fichent si c’est une photo de moi assise aux toilettes ou nue dans mon berceau – toute ma vie a été photographiée et rendue publique."

Cette jeune fille restée anonyme, n'est sûrement pas la seule à avoir ce genre de parents. En début d'année le Motherhood Challenge, un défi Facebook qui demandait aux parents de poster trois photos de leurs gamins et de les faire suivre à 10 personnes, avait relancé la réflexion sur la surexposition des enfants sur les réseaux sociaux.

Publicité

Des enfants en danger

Si, comme le rappelle Rue 89, en Autriche la législation est moins stricte au sujet de la vie privée sur les réseaux sociaux qu'ailleurs, en France, publier une photo sans le consentement de la personne est passible d'un an de prison et 45 000 euros d'amende.

Le 23 février 2015, la gendarmerie nationale avait réagi à ce phénomène en rappelant dans un post sur le réseau social les dangers de cette pratique et la nécessité de respecter la vie privée des mineurs. Le post de la gendarmerie était accompagné d'un article détaillé de Madame Figaro sur la question. "L’article 9 du Code civil, qui porte sur le droit à l’image, explique que les parents sont en charge de protéger l’image de leur enfant" y explique notamment Me Viviane Gelles, avocate spécialisée en droit de l’Internet.

Publicité

Alors que l'on met souvent en garde les adolescents sur la difficulté d'effacer des données une fois qu'elles sont sur Internet, les parents devraient eux aussi faire attention à ne pas créer un gros dossier sur leurs enfants.

Par Bérénice Rebufa, publié le 15/09/2016

Copié

Pour vous :