Au Royaume-Uni, les mannequins de vitrine seraient "anormalement maigres"

Au Royaume-Uni, une étude scientifique révèle que la majorité des mannequins féminins qui sont exposés dans les boutiques sont trop maigres et ne sont donc pas représentatifs des corps des femmes.

Si le tour de taille des mannequins des défilés est source de débats et de critiques depuis longtemps, les mannequins de vitrine ne sont pas en reste. En effet, selon une étude scientifique de l’université de Liverpool publiée dans le Journal of Eating Disorders, les mannequins des magasins britanniques seraient "anormalement maigres".

Publicité

Dans l’enquête menée, 17 magasins ont été visités à Liverpool et Coventry, et tous exposaient des mannequins jugés "anormalement maigres". 100 % des mannequins femmes l'étaient, contre 8 % des mannequins hommes − un constat moins alarmant pour ces derniers, mais non négligeable, nous précisent les scientifiques. D’un point de vue médical, la majorité de ces mannequins sont jugés en mauvaise santé.

De l’impossibilité de trouver un mannequin femme avec un corps 'normal'

Les scientifiques ont rapporté à la BBC n’avoir trouvé aucun mannequin femme à taille "normale". C’est avec beaucoup d’étonnement qu’ils ont ajouté avoir été confrontés à des refus constants des magasins lorsqu’ils demandaient à mesurer les tailles des mannequins présents dans les rayons et les vitrines. C’est donc à l’aide de classifications d’échelles visuelles qu’ils ont pu mener leur enquête. Ainsi, "un grand nombre de mannequins hommes semblent aussi anormalement musclés", confiait Eric Robinson, l’un des scientifiques, à Mashable.

Tous ces corps inanimés qui décorent les vitrines des magasins nous renvoient une image faussée – des femmes en particulier –, qui peut entraîner de graves conséquences, comme de lourds complexes pouvant agir sur la santé mentale et physique des concernées. Notons que de plus en plus d’associations visent à lutter contre ces diktats qui prônent la maigreur, et que l’émergence croissante du body positivism nous montre néanmoins qu’il y a un certain progrès.

Publicité

Topshop avait déjà fait scandale à cause de ses mannequins il y a quelque temps, mais le magasin anglais ne semble donc pas être un cas à part.

Publicité

Par Manon Baeza, publié le 08/05/2017

Pour vous :