Au Japon, une intelligence artificielle se présente à des élections municipales

Joli coup de com mais avec un peu de fond quand même.

(© Twitter/@tama_ai_mayor)

Décidément, les intelligences artificielles aiment empiéter sur nos plates-bandes (ou du moins faire semblant). Les exemples désopilants ne manquent pas. Il y a par exemple eu Sophia qui, en novembre dernier, a acquis la nationalité saoudienne. Quelques mois plus tôt, un Chinois se mariait avec un robot qu'il avait créé. Par ailleurs, l'IA est aussi devenue l'objet de culte d'une nouvelle religion.

Et la politique, alors ? Check ! Grapee.jp nous apprend qu'une IA se présente en ce moment même aux élections municipales de Tama, une paisible bourgade (à l'échelle japonaise) de 150 000 habitants au centre du Japon. On s'en doute, ce n'est pas vraiment l'IA qui se présente. Derrière les circuits, Michihito Matsuda, 44 ans battu aux municipales précédentes, comme nous l'apprend Mashable.

Cette campagne politique est, d'une part, un joli coup de com incarné par un androïde androgyne. Cet être un peu cucul est accompagné d'un site Web et d'un compte Twitter écrit à la première personne. L'IA frappe les imaginaires et, forcément, on se sent nous-mêmes, modestes serviteurs, un peu contraints de reprendre l'information.

Mais il y a aussi un volet plus sérieux avec ce message idéologique : par ses algorithmes, Michihito Matsuda entend mener une politique "impartiale et équilibrée" grâce à la récolte de quantités de données. Rêve mi-fou mi-mensonger, quand on sait que les IA sont bourrées de biais algorithmiques et que, dans ce monde, seuls les faits sont objectifs. Et encore.

L'argument IA saura-t-il faire élire Michihito Matsuda ? Verdict le 15 avril.

Par Pierre Schneidermann, publié le 13/04/2018