Arturo, l'ours polaire le plus triste du monde, est mort

La tristesse de cet ours vivant au zoo de Mendoza, en Argentine, avait ému des internautes du monde entier.

Baptisé "l’ours polaire le plus triste du monde", Arturo, qui avait vécu en captivité au zoo de Mendoza, en Argentine est mort le dimanche 3 juillet, à l’âge de 30 ans.

Des pétitions qui exigeaient le transfert d’Arturo vers le Canada sont apparues en 2014, après que des associations, dont Greenpeace, ont partagé des images de l’animal allongé sur le ventre, l’air hagard et dépressif. Ces photos avaient eu un écho exceptionnel sur les réseaux sociaux.

Publicité

Publicité

Une pétition avait rassemblé plus de 700 000 signatures, mais les autorités du zoo avaient jugé qu’Arturo était trop vieux pour être sorti de son enclos, ce qui signifiait qu’il était condamné à finir sa vie en captivité.

Publicité

Traduction : "RIP Arturo l'ours polaire maltraité. Il méritait mieux que ce qu'il a eu."

Arturo, qui vivait à Mendoza depuis ses huit ans, serait mort de complications médicales dues à son âge. La durée de vie moyenne d’un ours polaire sauvage est généralement de 15 à 18 ans. Toutefois, les animaux en captivité peuvent vivre plus longtemps, grâce aux soins vétérinaires et à un environnement contrôlé.

Publicité

Le débat moral sur la captivité des animaux continue de faire rage. La mort du gorille Harambe aux États-Unis et la naissance de deux petits tigres de Sumatra au zoo de Londres ont ravivé la question.

On espère qu’à l’avenir, il n’y aura plus d’Arturo emprisonné. Des efforts plus poussés de conservation de l’habitat naturel des espèces menacées devraient aider à leur survie dans leur environnement.

Traduction : "Arturo l'ours polaire est mort dans un zoo en Argentine où il était retenu en captivité pour le plaisir des humains."

Traduction : "RIP Arturo l'ours polaire. Il est mort hier à l'âge de [30] ans, après 23 ans de souffrance au zoo de Mendoza."

Traduction : "RIP Arturo... l'ours polaire qui n'a jamais vu de neige, de phoques, de baleines... [...] Je hais les zoos."

Traduit de l'anglais par Dario

À lire - >La vidéo d’une orque “suicidaire” relance la campagne pour libérer les animaux marins

Par Kate Lismore, publié le 05/07/2016

Copié

Pour vous :