AccueilÉDITO

Il construit un costume d'exosquelette à la Edge of Tomorrow

Publié le

par Thibault Prévost

Le sculpteur et cosplayeur amateur Peter Kokis a réalisé un exosquelette inspiré de celui de Tom Cruise dans Edge of Tomorrow, en utilisant uniquement des objets du quotidien.

Cela fait maintenant quelques décennies que la science-fiction nous vend la promesse d'un futur mécanisé où l'homme et la machine fusionnent sur le champ de bataille grâce à l'exosquelette, une carapace de métal qui permet à celui qui la porte d'être quasi-indestructible. Avatar, District 9, Elysium, ou Iron Man ont tous sanctifié à l'écran le costume de fer et de plomb mais en 2014, c'est Tom Cruise qui l'enfilait à son tour dans Edge Of Tomorrow, drôle de film à mi-chemin entre Un jour sans fin et Starship Troopers qui voyait l'acteur recommencer ad nauseam un Débarquement du futur complètement foireux contre une race alien imbattable.

Visiblement, le concept du film a plu à Peter Kokis, responsable de la sécurité le jour, sculpteur-cosplayeur les soirs et week-ends, précise io9, qui s'est lancé dans la construction d'une réplique (non fonctionnelle, hein) de l'exosquelette badass du major William Cage joué par Cruise. Le tout en utilisant uniquement des produits de tous les jours, chinés dans des magasins du coin.

190 kilos de récup'

L'idée de construire un exosquelette à partir de morceaux de plastique de consommation courante peut paraître saugrenue, mais Konis assure qu'elle lui est venue telle une épiphanie. "Je l'ai aimé dès que j'ai vu la bande-annonce sur Internet, six mois avant la sortie du film (...). J'ai craqué quand j'ai vu les exosquelettes, j'ai regardé la vidéo trente fois, et le lendemain matin j'achetais les première pièces". Le résultat ? 190 kilos de fantasme mécanique, qui vous feront remporter haut la main n'importe quel concours de cosplay amateur – sauf, éventuellement, si ce dernier comporte un concours de danse acrobatique.

Mais Peter Kokis est un vétéran de la communauté mecha américaine: depuis plusieurs années déjà, il arpente les rues de New York vêtu d'exosquelettes faits maison, parfois grimé en Optimus Prime, d'autres fois en Terminator, parfois même en robot géant de Pacific Rim. Et propose ses services pour des événements via son site, Brooklyn Robot Works (voilà, maintenant vous savez qui engager au mariage de votre nerd de meilleur pote).

Un passe-temps un poil original qui lui a valu, en 2013, les honneurs du New York Daily News, dans lequel il expliquait avoir déjà "donné son numéro à des femmes sans même qu'elles (le) voient sans (son) casque". Pas sûr que l'exosquelette d'Edge of Tomorrow lui garantisse le même succès que l'acidulé Bumblebee.

À voir aussi sur konbini :