AccueilÉDITO

Une appli pour suivre les frappes de drones de l'armée américaine

Publié le

par Théo Chapuis

Un drone Predator de l’armée américaine, en plein boulot.

 Une application gratuite et disponible sur l'Apple Store vous permet d'être au courant en temps réel des frappes de drones de l'armée américaine.

Le logo de Metadata+, une pieuvre menaçante, dépliant ses tentacules sur la Terre entière. (Crédits image : Metadata+)

Souvenez-vous des premières publicités Apple pour l'iPhone. À écouter les spots, il y avait "une application pour à peu près tout". Passé l'exercice marketing, il faut bien avouer que la firme de Steve Jobs (qui ne mangeait pas encore les pommes par la racine à l'époque) n'avait pas tort : il y a même des applications pour vous informer des attaques de drones américains. En fait, celle à laquelle on s'intéresse aujourd'hui s'appelle Metadata+. Et Apple a bien fait comprendre à son créateur que son appli était indésirable...

Mais indésirable, Metadata+ l'était encore davantage lorsque l'application se nommait Drone+, ou encore Dronestream -  ou quel que soit le nom qu'elle ait porté avec le mot "drone" dedans. Et pourtant, la fonction de cet outil s'y prête : Metadata+ s'est donné la charge unique de recenser toutes les frappes de drones émanant des forces armées américaines.

Notification : "3 people killed"

Laconiques, les notifications de l'appli (un aperçu ici) apparaissent sobrement, comme suit : "A US drone fired missiles at a car, killing 2 people" ou encore "Jaber was sleeping near his car when the missile arrived. 3 people killed". Autre fonctionnalité utile de l'appli : une carte du monde (un autre aperçu par là), archivant chacune des attaques de drones auxquels les Etats-Unis se sont adonnés depuis 2002.

Pas de photo, pas de bla-bla : seulement l'essentiel pour donner des "mises à jour en temps réel de la sécurité nationale", comme il est pudiquement indiqué dans la description de l'application. Elle est à télécharger gratuitement sur le store Apple depuis début février et devrait dans un futur proche être disponible sur Android également.

Un drone Predator de l'armée américaine, en plein boulot.

Une appli "pas assez divertissante"

Selon Rue89, l'histoire de cette application est loin d'être de tout repos. C'est Josh Begley, un "artiste data et développeur web" de New-York qui l'a mise au point, en s'appuyant sur les ressources du Bureau of Investigative Journalism. Lorsque son bébé prêt à l'emploi il a entrepris de le mettre à disposition de tous sur l'Apple Store en 2012, il s'est vu refuser l'accès à la plateforme par Apple... qui a tenté de l'en empêcher cinq fois de suite.

On lui avance alors plusieurs raisons, sur lesquelles un article de Mashable s'est étendu. Application "Pas assez divertissante", ou bien encore "ne s'adressant pas à un large public"... Begley a essuyé nombre d'absurdes prétextes avant de pouvoir déposer Metadata+ sur l'Apple Store.

Après avoir été téléchargée plus de 33 000 fois en moins de deux semaines - et ça continue - Metadata+ prouve qu'un public s'intéresse aux frappes des drones américains dans le monde. Comme relevé par Rue89, Josh Begley explique très simplement pourquoi on peut avoir de bonnes raisons de télécharger son application :

Je voulais jouer sur l’idée des notifications et de la technologie du “push” – m’interrogeant surtout sur ce sur quoi nous choisissons d’être alertés en temps réel. Je pensais qu’atteindre les poches des utilisateurs américains de smartphones et les déranger avec ces histoires de drones pourrait être un moyen intéressant de faire émerger le débat.

Josh Begley a mis au point l'un des outils de transparence les plus avancés du moment. A la fois vigie des frappes meurtrières effectuées au mépris des frontières et des accords internationaux dont les Etats-Unis se rendent coupables ; mais aussi outil d'information instantané, réactif et adapté aux nouvelles technologies. Metadata+ est une expérience d'information.

À voir aussi sur konbini :